Albert de Monaco joue dans un film de Claude Lelouch aux côtés de Charles Leclerc

Chaque année, le Grand Prix de F1 de Monaco est l’événement incontournable du Rocher. Malheureusement, cette année, la course automobile a été annulée pour cause de pandémie de coronavirus, qui empêche les rassemblements. Mais les Monégasques ont eu droit à un lot de consolation, ce dimanche, en voyant leur concitoyen, Charles Leclerc, parcourir les rues de Monaco au volant d’une Ferrari rouge… pour les besoins d’un tournage. Le prince Albert de Monaco a lui aussi assisté au tournage du film Le Grand Rendez-vous, réalisé par Claude Lelouch. Mieux encore, le prince souverain joue un second rôle dans le film !

(Photo : Audrey Corminboeuf)

Lire aussi : Charlene de Monaco félicite chaleureusement Charles Leclerc à Abu Dhabi

Le Grand-rendez vous remplace le Grand Prix de Monaco cette année

En 1976, Claude Lelouch dévoilait C’était un rendez-vous, un film qui avait été tourné dans les rues de Paris, à bord d’un bolide qui n’avait pas reçu les autorisations nécessaires. Aujourd’hui, 44 ans plus tard, Claude Lelouch avait toutes les autorisations pour tourner le remake de son fils. Pour preuve, le chef d’État monégasque en personne, a assisté et participé au tournage. Le prince Albert de Monaco, qui connait bien Charles Leclerc, pilote de nationalité monégasque, était heureux de le retrouver à bord au volant d’une Ferrari SF90 Stradale. Mieux encore, le prince Albert a décroché un second rôle, puisqu’il a pris part au tournage.

(Photo : Audrey Corminboeuf)

Le prince Albert joue un second rôle dans le court-métrage de Claude Lelouch

Le prince Albert s’est prêté au jeu et a suivi les consignes du réalisateur. La scène consistait à fair un check au pilote avec le coude. Le prince souverain a également fait semblant de filmer son champion avec son smartphone, puis il est monté dans la voiture, sur le siège passager. En réalité, c’est le réalisateur Claude Lelouch qui s’est assis à côté du jeune pilote pour le reste du tournage et a « eu droit au grand frisson », comme il l’a indiqué à BFMTV, lorsque l’automobile, qui n’est pas une Formule 1, a atteint les 200 km/h.

(Photo : Audrey Corminboeuf)
(Photo : Audrey Corminboeuf)
(Photo : Audrey Corminboeuf)

Lire aussi : Albert de Monaco reçoit le pilote de F1 Charles Leclerc au palais

Charles Leclerc a permis de faire revivre la course automobile dans les rues de Monaco

« Aujourd’hui ça devait être le départ de mon Grand Prix à la maison, malheureusement il a été annulé », explique Charles Leclerc. « Mais Ferrari a réussi à organiser cette magnifique journée qui m’a permis de me remettre derrière le volant et ça fait du bien. Je ne me considère pas comme un acteur aujourd’hui, parce que j’ai seulement conduit, ce que je fais la plupart de l’année. » Le film Le Grand Rendez-vous sera diffusé sur Canal + l 2 juin prochain. Outre le prince Albert, John Elkann, président de Ferrari, a lui aussi assisté au tournage du court-métrage. Mais le prince Albert n’était pas venu seul, puisque son neveu, Louis Ducruet, fan de sport était présent, accompagné de épouse, Marie.

Lire aussi : Albert, Charlene, Andrea, Pierre et Louis Ducruet au Grand Prix de F1 de Monaco

Source : F1i.com, La Gazette de Monaco

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr