Le prince Albert de Monaco sur les traces de son père à Montpellier

Le mardi 15 juin, le prince Albert II de Monaco a effectué une visite dans la ville française de Montpellier, à l’invitation du maire Michaël Delafosse. Il s’agit d’une ville que le prince souverain connait bien. Il a pris plaisir à y retourner, lui rappelant alors son père, qui y a vécu quelques années pendant la guerre.

Lire aussi : Le prince Albert de Monaco sur le traces des Grimaldi à San Remo

La vie montpelliéraine de Rainier III

Environ 350 kilomètres séparent Monaco de Montpellier, dans l’Héraut. C’est ici que le prince Rainier III a vécu de 1941 à 1943, en tant que lycéen. Et c’est même dans ce lycée de Montpellier qu’il a obtenu son baccalauréat.

(Photo : G. Luci/Palais Princier)

Le Palais princier nous apprend également que le prince Rainier III avait rejoint une troupe de théâtre amateur, et a joué publiquement une pièce, Les Jours Heureux, de Claude-André Puget, en interprétant le rôle de Bernard lors d’une représentation au Théâtre municipal en 1942. Le prince Albert II, qui était en visite ce mardi à Montpellier, a demandé au maire Michaël Delafosse de l’emmener à pied vers la place de la Comédie. Il a visité le bâtiment qui abrite actuellement l’opéra.

(Photo : G. Luci/Palais Princier)

Toujours sur les traces de son père, le prince souverain s’est ensuite rendu dans la chapelle des Pénitents bleus, là où son père s’était affilié à la confrérie de la chapelle en 1943. La Dévote et Royale Compagnie des Pénitents Bleus de Montpellier porte le qualificatif de royale depuis 1747 et a été fondée un an auparavant par l’évêque de Montpellier. Il s’agit d’un prolongement d’une ancienne confrérie qui existait depuis le 11e siècle, la Confrérie Saint-Claude, qui œuvrait sous la protection de Guilhem III, seigneur de Montpellier.

(Photo : G. Luci/Palais Princier)
(Photo : G. Luci/Palais Princier)
(Photo : G. Luci/Palais Princier)

La visite de la ville s’est poursuivie à la Maison de Heidelberg, un bâtiment qui abrite un centre culturel franco-allemand. Pourtant, dans les années 40 ans, c’est dans cet hôtel particulier que vivait le prince Rainier pendant toute sa période de vie à Montpellier. Au musée Fabre, le prince Albert II a dévoilé une plaque commémorative en mémoire de son père, qui fréquentait le Lycée Joffre, qui à l’époque occupait les bâtiments du musée.

(Photo : G. Luci/Palais Princier)

Visite du Centre spatial universitaire

Après cette première partie de journée, le prince Albert II a été invité à prendre un déjeuner «typiquement languedocien en présence du préfet de l’Hérault et de plusieurs élus régionaux et départementaux», explique le Palais.

(Photo : G. Luci/Palais Princier)

Dans l’après-midi, changement de programme. La deuxième partie de la journée était dédiée à la ville moderne de Montpellier. Le prince Albert s’est rendu au Centre spatial universitaire de Montpellier et à la Fondation Van Allen. Cette journée s’est clôturée par la visite des laboratoires qui fabriquent des nano et micro-satellites.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr