Le prince Amaury de Bourbon-Parme se présente aux élections législatives

Le prince Amaury de Bourbon-Parme tente une aventure politique, en se présentant aux élections législatives de juin, dans une circonscription de l’Orne. Le descendant des Capétiens a rejoint le parti Reconquête! d’Éric Zemmour.

Lire aussi : Marine Le Pen deviendra-t-elle co-princesse ?

Amaury de Bourbon-Parme se présente aux législatives dans l’Orne

En février dernier, le prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme et son fils Amaury répondaient à une interview de Valeurs Actuelles, dans laquelle ils annonçaient leur soutien à Éric Zemmour dans la course à la présidence. « Je pense que Zemmour remet sur la table des sujets dont on ne pouvait pas parler jusqu’à maintenant. Il libère les langues, il libère la parole », expliquait le prince Charles-Emmanuel, convaincu que le candidat remettrait le « pays sur les rails » et redonnerait « un petit peu de bon sens ».

Quelques mois plus tard, le candidat soutenu par Charles-Emmanuel et Amaury de Bourbon-Parme n’a pas passé le second tour de la présidentielle, avec 7% des voix, mais le soutien reste le même, cette fois-ci pour les élections législatives. À présent, le prince Amaury, 31 ans cette année, aîné du prince Charles-Emmanuel, se lance lui-même dans la politique.

Lire aussi : Le comte de Paris, sa famille et Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme rendent hommage à Louis XVI et à Henri d’Orléans

Le prince s’allie au parti d’Éric Zemmour

Le prince Amaury de Bourbon-Parme se présente aux élections législatives dans la deuxième circonscription de l’Orne (61). L’annonce de sa candidature s’accompagne de son site officiel qui appelle aux dons. La deuxième circonscription de l’Orne est la plus à l’est des trois circonscriptions du département. Elle couvre les régions naturelles du Perche ornais et du pays de L’Aigle. Sa députée actuelle est Véronique Louwagie (LR), réélue en 2017 après son premier mandat (UMP à l’époque), en 2012.

Quelques jours après le soutien officiel des Bourbon-Parme à Zemmour, le candidat avait réagi avec fierté, au Figara. BMF avait relayé les propos tenus par Éric Zemmour. « Il y a une continuité évidente entre la monarchie, l’Empire et la République. Ce sont les quarante rois qui ont fait la France, Napoléon qui l’a organisée, et la République qui s’inscrit dans cet héritage », expliquait Éric Zemmour.

« Je suis très fier de ce soutien », avait répondu sans détour Éric Zemmour après avoir appris qu’il avait la faveur des princes. De son côté, Amaury de Bourbon-Parme avait déjà révélé qu’il avait rencontré l’ancien polémiste et qu’il avait glissé son nom pour les législatives.

Le prince Amaury de Bourbon-Parme est l’arrière-arrière-arrière-petit fils de Robert 1e de Parme, le dernier souverain du duché de Parme et de Plaisance. Robert 1e est lui-même un descendant de Philippe V d’Espagne, le petit-fils de Louis XIV qui fut le premier Bourbon à régner sur l’Espagne. Il est aussi un descendant du roi Christian IX de Danemark et un descendant de la branche Orléans des Bourbon, par son arrière-arrière-grand-mère, Marie d’Orléans.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr