Le prince Bernhard insulté par les artistes néerlandais à qui il demande de se produire gratuitement au Grand Prix de F1

Le prince Bernhard d’Orange-Nassau est actuellement victime d’une campagne de dénigrement assez virulente aux Pays-Bas. Le neveu de l’ancienne reine Beatrix est copropriétaire du circuit automobile de Zandvoort, qui accueillera dans une semaine le Grand Prix automobile. Un musicien a révélé que le prince lui avait demandé de se produire gratuitement. C’en est trop pour un secteur en crise. Artistes, journalistes et même politiciens s’en prennent au prince Bernhard en l’attaquant sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : La caricature de la princesse Amalia très critiquée aux Pays-Bas

Le circuit de Zanvoort accueillera le Grand Prix automobile après 35 ans d’absence

Avant son arrêt en 1985, le Grand Prix de F1 des Pays-Bas était une course de prestige, faisant partie du championnat du monde de Formule 1. En 2019, il avait été annoncé que le Grand Prix allait revoir le jour en 2020. C’était sans compter sur le coronavirus, qui a empêché le grand retour de la course, prévue sur le circuit de Zandvoort, un circuit acheté en mars 2019 par la société dont le prince Bernhard d’Orange-Nassau est l’un des deux propriétaires.

C’est finalement le 5 septembre 2021 que le Grand Prix automobile des Pays-Bas fera son grand retour malgré les différentes polémiques, obligeant même le Premier ministre à justifier le maintien de l’événement. Ce jour-là, la chanteuse Davina Michelle interprétera l’hymne national… gratuitement. La chanteuse a confirmé qu’elle avait accepté de se produire sans rémunération.

Le prince Bernhard d’Orange-Nassau est critiqué par les artistes (Photo : capture d’écran vidéo/Ikbenereenvan)

Le secteur du divertissement en crise ne peut accepter de se produire gratuitement

D’autres musiciens ont été approchés par les organisateurs du Grand Prix. Un artiste n’a pas du tout apprécié l’échange d’e-mails qu’il a pu avoir avec le prince Bernhard, lors des négociations. Joshua Nolet, 33 ans, leader du groupe Chef’Special, a envoyé une vidéo coup de gueule sur Instagram. Il fait partie de ces musiciens qui depuis le début de la crise sanitaire militent pour le soutien du secteur en crise. «Le week-end dernier encore, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour manifester contre les mesures sanitaires qui affectent gravement le secteur événementiel», explique RTL Boulevard.

L’artiste reproche qu’au même moment, son groupe est invité à se produire pendant la course sans être rémunéré. Selon le chanteur, on leur a offert des billets VIP pour assister à la course. «Je ne veux pas du tout dénigrer la Formule 1, c’est très amusant», déclare le chanteur. «Mais cela en dit long sur la façon dont les musiciens sont perçus et sur tout ce qui se cache derrière.» RTL Boulevard a contacté les organisateurs du Grand Prix qui ont confirmé l’information, parlant d’une «offre qui a mal tourné». Selon les organisateurs, plusieurs artistes qui semblaient être des fans d’automobile ont été approchés et il semblait approprié de leur offrir des tickets pour assister au Grand Prix, étant donné que certaines places VIP se vendent plusieurs milliers d’euros.

Le chanteur du groupe Chef’Special a dénoncé la proposition de se produire gratuitement au Grand Prix (Photo : capture d’écran Instagram/joshnolet)

Lire aussi : Ferdinand de Habsbourg finit les 24 Heures du Mans à la 1e position de sa catégorie

L’organisateur a confirmé que le prince avait envoyé ce type de e-mails à plusieurs artistes. La chanteuse Davina Michelle qui a accepté l’offre – à savoir chanter gratuitement – a elle aussi confirmé l’information. D’autres artistes qui avaient gardé les négociations confidentielles ont fini par parler. Plusieurs artistes et personnalités s’en sont alors directement pris au prince Bernhard.

L’humoriste Peter Pannekoek a déclaré : «Fuck the Prince». L’humoriste Dolf Jansen s’est moqué de la proposition du prince en disant que se produire lui couterait 8000 euros à son équipe «mais que ça serait une très bonne exposition». Le journaliste d’opinion Sander Schimmelpenninck, lui-même issu de la noblesse, a qualifié le prince Bernhard de «prince prolétaire devenu millionnaire» et critique le sport automobile qui «pollue les dunes de Zandvoort». L’illustrateur Jean-Marc van Tol a demandé au prince de «mettre fin à la honte». Le député Peter Kwint a dénoncé une «industrie milliardaire qui invite un groupe (…) qui n’est pas en mesure de gagner de l’argent depuis des lustres mais une compensation décente était trop demander».

Le prince Bernhard d’Orange-Nassau, 51 ans, est le deuxième fils de la princesse Margriet des Pays-Bas et de Peter van Vollenhoven. La princesse Margriet est la troisième fille de la reine Juliana et la sœur de l’ancienne reine Beatrix. Depuis l’abdication de Beatrix en 2013 en faveur de son fils, le prince Bernhard a perdu sa place dans l’ordre de succession au trône. La princesse Margriet et son époux sont membres de la Maison royale. La tante du roi travaille à plein temps pour la famille.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr