Le prince Carl Philip devient roi de Suède pendant les vacances d’automne

Le prince Carl Philip, seul fils du roi Carl XVI Gustaf et de la reine Silvia, assurera les fonctions de chef d’État en l’absence de son père du royaume. La fonction de souverain par intérim est habituellement assurée par sa sœur aînée, la princesse héritière Victoria. Le roi et l’héritière prennent leurs vacances à l’étranger en même temps et le prince Carl Philip sera donc seul maître à bord.

Lire aussi : Le prince Carl Philip et la princesse Sofia inaugurent un parc éolien dans le duché du prince

Le prince Carl Philip seul à tenir les rênes du royaume de Suède

Le prince Carl Philip, 43 ans, deviendra roi par intérim dès ce samedi 29 octobre et jusqu’au 7 novembre. Le roi Carl XVI Gustaf et la reine Silvia partent vacances privées au Brésil, pays maternel de la reine, du 29 octobre au 13 novembre. À peine rentrés de voyage, le roi et la reine repartiront pour effectuer une visite d’État en Jordanie à partir du 15 novembre. Cependant, entretemps, la princesse héritière Victoria sera rentrée de son voyage. Victoria se trouverait déjà au Brésil et rentrera la 7 novembre. Les vacances privées de la famille royale ne sont habituellement pas précisées ni commentées, comme le rappelle la porte-parole de la Cour à Svensk Dam.

Le prince Carl Philip de Suède, officiellement chef d’État temporaire pendant les vacances à l’étranger de son père et de sa sœur aînée (Photo : Linda Broström/The Royal Court of Sweden)

L’agence Sipen a informé de cette situation peu fréquente mais pas inédite, rapportée par Aftonbladet. La loi inscrite dans le Regeringsformen, l’un des textes fondamentaux formant la Constitution, est très claire. À l’article 4 du chapitre 5 à propos du chef d’État, il est écrit : « Si le roi ou la reine qui est chef de l’État est empêché de remplir ses fonctions, selon la succession actuelle au trône, un membre de la maison royale, qui n’est pas indisposé, intervient pour remplir les fonctions de chef de l’État en tant que chef d’État temporaire ».

Lire aussi : Le roi, la reine, le prince Carl Philip et la princesse Sofia organisent un dîner de gala pour les Suédois d’exception

Le bref prince héritier devient roi par intérim

Le prince Carl Philip est aujourd’hui 4e dans l’ordre de succession derrière sa sœur Victoria, sa nièce Estelle et son neveu Oscar. Les enfants de la princesse héritière étant encore mineurs, le prince Carl Philip est le premier dans l’ordre de succession à répondre aux critères. Le rôle de chef d’État temporaire lui donne la totalité des prérogatives du roi.

La famille royale de Suède lors de la visite d’État des souverains néerlandais en octobre 2022. La princesse Sofia, le prince Carl Philip, la reine Silvia, le roi Carl XVI Gustaf, le roi Willem-Alexander, la princesse Estelle, la reine Máxima, la princesse héritière Victoria et le prince Daniel (Photo : Sara Friberg/The Royal Court of Sweden)

Le roi Carl XVI Gustaf n’a jamais caché son avis sur la question de l’ordre de succession. Victoria est l’aînée du couple royal, née en 1977, suivie par le prince Carl Philip, en 1979 et la princesse Madeleine, en 1982. Le prince Carl Philip est né prince héritier et a perdu ce rang quelques mois plus tard, lors du changement de la règle de succession en 1e janvier 1980 vers une règle de primogéniture absolue. La loi est entrée en vigueur de manière rétroactive, privant Carl Philip de son titre d’héritier au profit de sa sœur aînée.

« Je veux personnellement mon fils Carl Philip comme successeur », avait déclaré le roi de Suède en 1980, interrogé par le Vestmanlands Läns Tidning, le journal local du comté de Vestmanland. « Je suis sûr que la majorité du peuple suédois veut un roi sur le trône », aurait-il ajouté. En 2003, la porte-parole de la Cour a remis en doute ces propos dans Aftonbladet et affirme qu’ils ont peut-être été déformés ou inventés car le roi est très satisfait du travail de sa fille en tant qu’héritière. Le roi a rectifié le tir par après en expliquant qu’il trouvait injuste qu’on applique une loi de manière rétroactive, entraînant la perte du titre de son fils même s’il ne l’avait eu que pendant les sept premiers mois de sa vie.

Les monarchies scandinaves ont toutes une loi de régence qui prévoit le remplacement du chef d’État en cas de vacance du trône. Cette vacance a lieu principalement lorsque le souverain est en incapacité de régner pour raison médicale ou lorsqu’il est à l’étranger. Au Danemark, les membres de la famille royale désignés comme régents doivent prêter serment. Même la princesse héritière Mary, qui est l’épouse de l’héritier du trône et donc ne figure pas dans l’ordre de succession, a obtenu cette prérogative. En Norvège, la régence est assurée par le prince héritier.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr