Le prince Charles Bonaparte visite l’exposition sur Napoléon à Liège

À l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon 1e, le site d’exposition de la gare des Guillemins de Liège accueillait cette année une expo exceptionnelle retraçant la vie publique et personnelle de l’empereur français. Ce 18 novembre 2021, le prince Charles Bonaparte a visité l’exposition dédiée à son arrière-arrière-grand-oncle.

Lire aussi : Morceau de cercueil de Napoléon, bicorne, bâton du couronnement : Pierre-Jean Chalençon présente sa collection au palais Vivienne

Le prince Charles Bonaparte à l’expo Napoléon des Guillemins

« Napoléon – au-delà du mythe » est l’exposition dédiée à Napoléon, qui couvre près des 3000 m² du site d’exposition de la gare des Guillemins, à Liège, en Belgique. L’exposition inaugurée en avril, est visible jusqu’au début de l’année 2022. Cette exposition immersive met en avant les multiples facettes de Napoléon Bonaparte. L’exposition aborde la vie personnelle de l’empereur, retrace les grandes lignes de son règne et présente sa personnalité hors normes.

(Photo : Europa Expo)

Ce jeudi, c’est l’ainé des Bonaparte, le prince Charles, père de l’actuel prétendant au trône impérial, qui a visité l’exposition. Le prince Charles Bonaparte a pu découvrir plus de 300 pièces originales récoltées dans différentes collections privées et publiques. Le prince Charles a aussi pu découvrir la partie de l’exposition dédiée aux Belges qui gravitaient dans l’entourage de l’empereur.

Charles Bonaparte et le buste de Napoléon Bonaparte (Photo : Philippe BOURGUET/bePress Photo Agency/bppa/ABACAPRESS.COM)
(Photo : Jacques Breuer)

Lire aussi : Emmanuel Macron et le prince Napoléon au pied du Tombeau de l’Empereur aux Invalides

Le prince Charles Bonaparte, écarté de la succession dynastique par son père en faveur de son propre fils, le prince Jean-Christophe Napoléon, a sorti cette année le livre La Liberté Bonaparte, édité chez Grasset, dans lequel il dresse un portrait subjectif de son héritage napoléonien.

«Mes face-à-face avec Napoléon ont été fréquents depuis mon enfance, donc j’ai fini par m’y habituer, mais c’est un phénomène important pour nous tous donc c’est plutôt sous cet angle-là que je le vois», a expliqué le descendant de Jérôme Napoléon, au micro de la RTBF. «Je trouve que c’est une exposition qui marie bien le contenu et la pédagogie, c’est-à-dire qui cherche à montrer aux gens de notre temps comment c’était à l’époque, parce qu’au fond, on a tendance à juger un peu vite l’histoire sans la replacer dans son contexte».

(Photo : Jacques Breuer)
Le prince Charles Bonaparte reçoit la montre collector Col&MacArthur à l’issue de la visite (Photo : Philippe BOURGUET/bePress Photo Agency/bppa/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La famille impériale commémore le bicentenaire de la mort de Napoléon aux Invalides

Le prince Charles Bonaparte a reçu une montre collector à l’issue de la visite du musée. L’horloger Col&MacArthur, spécialisé dans les montres d’hommage, a fabriqué une montre à l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon. Sur cette montre, qui existe en version quartz et en version automatique, on retrouve sur le cadran des symboles liés à Napoléon comme sa citation : «Vivre vaincu et sans gloire, c’est mourir tous les jours» ou encore la main de la justice et la couronne de laurier.

Le prince Charles Bonaparte fait partie de ceux qui souhaiteraient que Liège rejoigne la Fédération européenne des cités napoléoniennes (FECN). «Nos pays, notre Europe, ont besoin de renforcer la prise de conscience de leurs racines afin d’accroître leur confiance dans leurs capacités à relever les grands défis de leur temps», explique le prince, qui a fondé la FECN en 2004 pour réunir les villes qui ont la volonté «de replacer leur patrimoine historique napoléonien dans sa dimension européenne».

Les 70 villes qui ont rejoint la FECN peuvent, par exemple, avoir plus de facilités pour mettre en place des financements européens pour des projets de mise en valeur touristique et culturelle. Le prince Charles Bonaparte est lui-même lié à l’histoire belge car il est un descendant du roi Léopold 1e. Sa grand-mère était la princesse Clémentine de Belgique qui a épousé le prince Victor Napoléon, prétendant au trône impérial en son temps. La princesse Clémentine était l’une des filles de Léopold II.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr