Le prince Charles et Camilla remplacent la reine Elizabeth II pour la distribution des pièces du Jeudi saint à Westminster

Comme chaque Jeudi saint, des membres de la famille royale, à défaut de la reine Elizabeth II elle-même, assistent à un service religieux à l’abbaye de Westminster. Cette année, le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles ont assisté à l’office et le prince Charles a remis les traditionnelles pièces d’argent aux paroissiens qui se sont démarqués au sein de leur communauté.

Lire aussi : L’arrière-petite-fille de la reine Elizabeth II à Westminster le jour de son 10e anniversaire

Un Jeudi saint à Westminster comme il n’y en avait plus eu depuis 2019

Le Jeudi saint est le dernier jeudi avant Pâques. La liturgie du jour rappelle le moment de partage de la dernière Cène du Christ, représenté lors de tous les offices religieux par l’Eucharistie. Au Royaume-Uni, il est de tradition que le souverain assiste à cet office à l’abbaye de Westminster.

Lors de la messe du Jeudi saint (Maundy Day, en anglais), la reine Elizabeth II remet le Maundy Money, une pièce d’argent spécialement frappée pour l’occasion. Les récipiendaires sont toujours des Britanniques de plus de 70 ans, dont les actions ont été appréciées au sein de leur communauté et en particulier, remarquées par leur église ou leur paroisse.

Le prince de Galles a remis les pièces du Maundy Day aux paroissiens méritants à l’occasion du Jeudi saint (Photo : Arthur Edwards/The Sun/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Cette année, le prince Charles et son épouse représentaient la reine Elizabeth II à l’abbaye de Westminster. La reine, qui fêtera ses 96 ans dans une semaine, restreint au maximum ses apparitions publiques. Le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles étaient donc chargés de distribuer les pièces d’argent du jeudi saint. Comme le veut la tradition, le prince Charles et Camilla ont été accueillis en recevant un petit bouquet de fleurs qu’ils ont tenu durant l’office. Ensemble, ils ont distribué des pièces à 96 femmes et 96 hommes avant la messe.

Lire aussi : Les royautés du monde entier réunies à Westminster pour rendre un dernier hommage au prince Philip

Jusqu’au 18e siècle, les pièces distribuées étaient de véritables pièces qui avaient une valeur et pouvaient être mises en circulation. À présent, il s’agit de pièce sans valeur nominale et frappées spécialement pour l’occasion. Toujours jusqu’au 18e siècle, et ce depuis le Moyen-Âge, le souverain lavait également les pieds des mendiants à l’occasion du Jeudi saint, comme le faisait le Christ. Maundy Day, nom donné au Jeudi saint en anglais, utilise le mot « maundy », qui désigne lui-même le lavement des pieds (le terme « mandé » existait en français au Moyen-Âge).

(Photo : Arthur Edwards/The Sun/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

En 2020 et en 2021, l’office religieux et la remise des pièces avaient été annulés en raison de la crise sanitaire. Les récipiendaires des pièces du Maundy Day avaient tous reçu une lettre de la reine à défaut de pouvoir la rencontrer en personne, et la remise des pièces avait eu lieu de façon virtuelle. En 2022, il s’agissait donc du grand retour de la cérémonie habituelle.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr