Le prince Charles compare la pandémie à l’urgence environnementale devant les dirigeants du G7

Le prince Charles a obtenu une tribune de la part du Premier ministre, qui organisait une réception en fin de journée du 11 juin 2021. Après une journée de réunion pour les dirigeants du G7, ils se sont réunis une dernière fois pour écouter le discours du prince Charles. Le prince de Galles a présenté son initiative.

Lire aussi : Kate Middleton et Jill Biden en rose et fuchsia pour visiter une école primaire

Le prince Charles présente le Sustainable Markets Initiative

Après la réception dans le parc d’Eden Project, organisée par le Premier ministre Boris Johnson, les dirigeants du G7 se sont réunis autour de la reine Elizabeth II pour réaliser la traditionnelle photo de groupe. La reine Elizabeth II n’a pas pu s’empêcher de faire de l’humour pour détendre l’atmosphère.

Après la photo, le prince de Galles et le duc de Cambridge se sont retrouvés avec les dirigeants du G7 et des représentants des grandes entreprises. Pendant ce temps, la reine Elizabeth II, la duchesse de Cornouailles et la duchesse de Cambridge rencontraient des bénévoles du Big Lunch.

Devant un parterre de dirigeants, le prince Charles a prononcé un discours engagé, qui a été chaudement applaudi. C’est le fils de la reine qui a commencé par «applaudir» les participations pour les remercier de leur «détermination durant ce sommet du G7 à créer un avenir plus vert et plus prospère dans le sillage de la pandémie de covid-19».

«Le changement climatique et la perte de biodiversité représentent une crise sans frontières, dont les solutions ont été débattues et reportées depuis bien trop longtemps. La lutte contre cette terrible pandémie fournit, s’il en était besoin, un exemple clair de l’ampleur et de la vitesse à laquelle la communauté mondiale peut faire face aux crises lorsque nous combinons volonté politique, ingéniosité des entreprises et mobilisation du public. Mesdames et messieurs, nous le faisons pour la pandémie. Alors si ça ne vous dérange pas que je le dise, nous devons aussi le faire pour la planète».

Le prince de Galles a remercié le Premier ministre qui a organisé cet événement et lui a permis d’avoir une tribune pour s’exprimer. Il a également parlé de son Sustainable Markets Initiative, un projet auquel plus de 300 PDG du monde entier ont déjà adhéré. Ensemble, ces PDG sont à la tête de 60 000 milliards et sont déterminés «à consacrer des dizaines de milliers de milliards de dollars à des investissements durables d’ici 2030. Avec le soutien inestimable des quatre plus grands cabinets comptables du monde, nous identifions les obstacles à une croissance durable et les des solutions qui les écarteraient du chemin».

«Alors que, bien sûr, l’ampleur du défi est clairement immense et la fenêtre d’opportunité pour le relever se referme extrêmement rapidement, les chefs d’entreprise, travaillant dans le cadre du Sustainable Markets Initiative au cours des seize derniers mois, nous ont aidés à développer la Terra Carta, une feuille de route, si vous le souhaitez, proposant des étapes pratiques sur l’endroit où nous devons aller et, surtout, comment y arriver.»

Le prince Charles a pointé trois messages importants pour les entreprises : «Premièrement, l’industrie et la finance ont besoin de signaux de marché clairs, de normes et de réglementations afin de fournir les conditions essentielles pour leur permettre de réorienter plus rapidement leurs opérations et d’effectuer la transition requise. Deuxièmement, les institutions financières internationales ont besoin de meilleurs moyens de mobiliser les financements publics, de catalyser les financements privés et d’atténuer les risques ; et troisièmement, un résultat transformateur nécessitera une réserve de projets pleinement développés et véritablement durables, à une échelle suffisante et prêts à être investis.»

Le prince Charles a terminé son discours en indiquant qu’il se réjouissait de pouvoir travailler ensemble à la réunion du G20, lors de la COP26 afin de mettre sur la table les investissements nécessaires pour l’atteindre les objectifs durables. Le PDG de la Bank of America, Brian Moynihan, qui copréside avec le prince Charles la Sustainable Markets Initiative, a pris la parole avec le prince de Galles. Le Premier ministre a lui aussi prononcé un discours.

Source : Prince of Wales

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr