Le prince Charles expose ses aquarelles à Londres

Le prince Charles expose actuellement ses aquarelles à Londres. L’exposition, qui se tient jusqu’au 14 février 2022, présente près de 80 œuvres réalisées par le prince de Galles. Jamais autant d’aquarelles de l’héritier du trône n’avaient été présentées dans une seule galerie.

Lire aussi : Visite virtuelle de l’exposition d’aquarelles de la princesse Anne d’Orléans

La plus grande exposition d’aquarelles du prince de Galles

C’est à la Garrison Chapel des anciennes casernes de Chelsea, dans le quartier chic londonien de Belgravia, que le prince Charles expose en ce moment 79 aquarelles. Le prince de Galles a hérité de cette passion familiale qui remonte jusqu’à la reine Victoria et son époux, le prince Albert.

En parcourant les chiffres du bilan financier de Clarence House en 2016, The Telegraph a découvert que la vente des lithographies de ses aquarelles, vendues dans la boutique de sa résidence à Highgrove, a permis de récolter pas moins de 2 millions de livres depuis 1997. L’argent récolté sert à financer la Prince of Wales Foundation.

Une lithographie d’une aquarelle du prince Charles vendue 2500 £ dans la boutique de Highgrove (Photo : Sam Furlong/SWNS/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Beatrix des Pays-Bas s’intéresse aux arbres dans la peinture néerlandaise

En ce début d’année, le prince Charles s’est lancé dans un projet de grande ampleur. La fondation du prince de Galles rappelle qu’en 1998, pour son 50e anniversaire, il avait exposé 50 aquarelles au Hampton Court Palace. Le National Gallery d’Australie avait aussi exposé 30 aquarelles en 2018, à l’occasion de ses 70 ans. Et déjà en 1994, CNN rappelle que la poste britannique avait émis une collection de timbres faites de paysages à l’aquarelle du prince Charles, en l’honneur du 25e anniversaire de son investiture en tant que prince de Galles.

Le prince Charles peint régulièrement les domaines de la famille royale, notamment le château de Balmoral et le domaine de Sandringham, mais il a également réalisé des aquarelles en Turquie, au Népal et dans les Alpes suisses. Parmi les 79 aquarelles exposées jusqu’à la mi-février, on retrouve principalement des paysages d’Écosse et de France.

Le prince Charles installé sur une montagne de l’Himalaya au Népal, en 1998, pour peindre ses aquarelles (Photo : John Stillwell/PA-EMPICS/ABACAPRESS.COM)

Le prince Charles a lui-même admis que ses «premières œuvres étaient ratées». Durant la période ses premiers essais, il ne considérait pas ses aquarelles comme du grand art. «En repensant maintenant à ces premiers croquis que j’ai faits, je suis consterné de voir à quel point ils sont mauvais. Mais, néanmoins, la chose importante en peinture est que vous faites votre propre interprétation de n’importe quel point de vue que vous avez choisi. Parce que cela vous oblige à vous asseoir et à observer attentivement le sujet sélectionné, vous en découvrez tellement plus qu’en pointant simplement un appareil photo». Depuis lors, sa technique a bien évolué et les aquarelles du prince Charles sont plutôt réussies.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr