Le prince Eduard d’Anhalt reçoit les nouveaux membres de l’ordre d’Albert l’Ours au château de Ballenstedt

Le prince Eduard d’Anhalt, chef de l’ancestrale Maison d’Ascanie, a tenu une cérémonie d’investiture de l’ordre d’Albert l’Ours, dont il est le grand maitre. Le prince Eduard a organisé cet événement au château de Ballenstedt, fief de la famille depuis des siècles.

Lire aussi : La relation protectrice des Romanov envers l’ordre de Malte, du tsar Paul Ier à aujourd’hui

Le fils du dernier duc d’Anhalt organise une investiture au château de Ballenstedt

C’est en calèche que le prince Eduard d’Anhalt, cinquième et dernier enfant du dernier duc régnant d’Anhalt, le prince Joachim Ernest, a parcouru les rues de la ville de Ballendstedt pour rejoindre la cour de son château. Ballenstedt est une ville de 9000 habitants située dans l’actuel land de Saxe-Anhalt, au centre-est de l’Allemagne. C’est dans cette ville que se situe le château principal ayant appartenu aux souverains du duché d’Anhalt. Le duché d’Anhalt s’est formé en 1806 lors de la fusion des territoires des différentes branches de la famille. La monarchie a été abolie dans l’Empire allemand en 1918, entrainant la chute du duché.

Le prince Eduard arrive au château en calèche (Photo : Matthias Bein/DPA/ABACAPRESS.COM-Zentralbild/ZB)

Le prince Eduard d’Anhalt est devenu le chef de la famille à la mort de son frère ainé, décédé à 25 ans, sans enfant, dans un accident de voiture. Il est aujourd’hui le dernier homme de la maison d’Ascanie. Le prince Eduard, marié en 1980 à Corinne Krönlein est père de trois filles : Katharina, Eilika et Felicitas. Sans descendant masculin, la maison d’Ascanie s’éteindra selon les anciennes règles. Le prince Eduard a toutefois aboli la loi salique de succession en 2010 pour permettre à ses filles de lui succéder.

Vue du château de Ballenstedt depuis la cour intérieure (Photo : Wikimedia Commons)

Ce samedi 11 septembre 2021, le prince Eduard a rejoint la cour du château de Ballenstedt en calèche, puis il s’est arrêté devant la statue d’Albert l’Ours, premier souverain de Brandebourg. Albert, de la maison d’Ascanie, fut margrave de Brandebourg en 1157, après avoir hérité du territoire jusqu’alors slave de la Marche du Nord.

Eduard d’Anhalt et son ancêtre, Albert l’Ours, qui a permis à la famille d’Ascanie de régner sur des territoires importants en Saxe-Anhalt (Photo : Matthias Bein/DPA/ABACAPRESS.COM-Zentralbild/ZB)

La maison d’Ascanie tient son nom de la ville d’Aschersleben (Ascaria en latin). L’histoire des souverains d’Anhalt remonte au comte Esico de Ballenstedt, qui apparait en 1036 dans les premiers documents. Son fils, Adalbert héritera de territoires en Saxe, puis son petit-fils, Otto épousera Eilika, fille du duc Magnus de Saxe, de la maison de Billung. Le fils d’Otto et Eilika, Albert, héritera donc de la Saxe de son côté maternel en 1138. Albert, connu comme Albert de Brandebourg ou Albert l’Ours, est à l’origine de la souveraineté des Ascanie en Saxe-Anhalt.

Cérémonie d’investiture devant la tombe d’Albert l’Ours (Photo : Matthias Bein/DPA/ABACAPRESS.COM-Zentralbild/ZB)

Le prince Eduard d’Anhalt s’est ensuite rendu sur la tombe d’Albert l’Ours, né vers 1100 et mort en 1170. Il y repose aux côtés de son épouse, Sophie de Winzenbourg. Devant la tombe des fondateurs de la maison, le prince Eduard a prononcé un discours, puis il a procédé à la réception de nouveaux membres dans l’ordre d’Albert l’Ours. Les récipiendaires doivent être des membres d’une famille royale ou bien des civils et militaires méritants.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr