Le prince Filip de Serbie célèbre les 30 ans de la République serbe en Bosnie

Le prince héritier Alexandre de Serbie a déjà assisté aux célébrations d’anniversaire de la République serbe en Bosnie-Herzégovine. Cette année, son deuxième, le prince Filip et son épouse Danica, le représentaient. La République Srpska fête son 30e anniversaire en 2022. Un anniversaire auquel l’ancienne famille royale yougoslave ne manque jamais de participer, malgré la situation politique de plus en plus tendue dans la région.

Lire aussi : Célébrations du centenaire de la mort de Pierre 1e de Serbie

Un 30e anniversaire tendu en République Srpska

La famille royale de Serbie n’oublie pas les Serbes vivant dans les différents territoires de l’ancienne Yougoslavie. Le 9 janvier 1992, l’Assemblée serbe de Bosnie proclamait la création d’un territoire autonome, connu comme la République serbe ou la République Srpska. La Bosnie-Herzégovine est divisée en trois entités : la fédération de Bosnie-et-Herzégovine, la République Srpska et une entité neutre, le district de Brčko, appartenant aux deux entités précédentes sans distinction.

La République Srpska, qui abrite les Serbes vivant en Bosnie, fête ses 30 ans cette année. Le leader politique ultranationaliste Milorad Dodik a déclaré trois jours de festivités. Parmi les nombreuses personnalités politiques serbes qui ont fêté cet anniversaire, on a pu remarquer la présence du prince Filip et de la princesse Danica. Le prince Filip est le deuxième fils du prince héritier Alexandre, actuel prétendant au trône serbe. Le prince Petar, fils ainé et héritier dynastique d’Alexandre, semble moins intéressé par les fonctions de représentation.

Le prince Filip Karageorgévitch (extrémité gauche), à côté de Draško Stanivuković , maire de Banja Luka, assiste au 30e anniversaire de la République Srpska

Lire aussi : Qui sont les trois princes de Serbie ? Petar, Filip et Aleksandar : trois frères très différents

Le prince héritier Alexandre, fils du dernier roi Pierre II de Yougoslavie, n’a pas assisté aux célébrations cette année, mais il a réagi à l’événement en publiant un communiqué : «La rivière Drina n’a jamais été et ne sera jamais une frontière car lorsqu’il y a de l’amour, du respect et des liens indestructibles, il ne peut jamais y avoir de frontière». Le prétendant au trône a adressé ses salutations à tous les Serbes de Bosnie. «Même dans les moments les plus difficiles, vous avez toujours su garder et préserver l’identité et la tradition serbes et respecter les engagements séculaires de nos ancêtres, de chérir la liberté et la dignité comme l’un des plus grands trésors de notre nation.»

Le fils du roi Pierre II a rappelé : «Personnellement, je ressens un lien profond et fort avec la République de Srpska et son peuple. Ils n’ont jamais oublié que mon arrière-grand-père, le roi Pierre Ier, s’est battu comme simple soldat lors du soulèvement du peuple serbe contre l’occupation ottomane au XIXe siècle. Aujourd’hui encore, le souvenir en est conservé et il sera transmis aux générations futures.»

Pour sa part, le prince Filip a assisté à la parade militaire sur la place Krajina, devant le théâtre National de Banja Luka. Environ 2700 personnes formaient la parade militaire, dont 800 étaient des officiers de police. Cette cérémonie d’anniversaire est très controversée et tendue, alors que le leader serbe Milorad Dodik ne cache pas ses envies séparatistes.

YouTube video

Le pouvoir du gouvernement central est extrêmement limité car toutes les actions nationales nécessitent un consensus des trois groupes ethniques. Les autorités serbes de Bosnie ont voté le lancement d’une procédure visant à retirer l’armée, la justice et les impôts des institutions communes. Certains Serbes séparatistes refusent déjà de reconnaitre l’autorité centrale de Bosnie, comme l’explique France TV Info.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr