Le prince Filip de Serbie soutient Novak Djokovic contre la «tyrannie» qu’il vit en Australie

Ce samedi, le tennisman Novak Djokovic a été renvoyé en rétention administrative à Melbourne, après l’annulation de son visa pour la deuxième fois par le gouvernement australien. Après avoir reçu le soutien du président serbe, le numéro un mondial reçoit à présent le soutien du prince Filip, fils du prince héritier Alexandre de Serbie. Le petit-fils du roi Pierre II de Yougoslavie remet en cause les mesures qui feraient atteintes à nos libertés individuelles.

Lire aussi : Qui sont les trois princes de Serbie ? Petar, Filip et Aleksandar : trois frères très différents

Le fils du prince héritier Alexandre de Serbie fustige une société «sur la voie de la tyrannie»

«La force et les actions d’un individu courageux, Novak Djokovic, peuvent nous donner espoir et courage», écrivait ce vendredi sur Twitter, le prince Filip Karageorgévitch, deuxième fils du prince héritier Alexandre de Serbie, lui-même fils du dernier roi Pierre II. Le prince Filip réagissait à la nouvelle révocation du visa du joueur de tennis serbe Novak Djokovic par le ministre australien de l’Immigration Alex Hawke.

Ce samedi, le gouvernement australien a maintenu en rétention Novak Djokovic, dans l’attente d’une nouvelle audience dimanche matin (samedi soir en Europe) «Il devient de plus en plus évident que le “monde libre” s’engage sur la voie de la tyrannie. Lorsque la tyrannie montre son laid visage, il est de notre devoir de parler», continue le prince, qui fête ses 40 ans ce 15 janvier.

Le prince Filip de Serbie s’exprime à propos de la rétention administrative de Novak Djokovic en Australie (Photo : Wikimedia Commons)

«Nombreux sont ceux qui ne reconnaîtront pas que nous nous dirigeons sur cette voie dangereuse, car la tyrannie a une manière insidieuse de se déguiser en acte de bonté. Par conséquent, ceux qui parlent sont souvent désapprouvés et mis au ban, comme c’est le cas de notre brave frère Djokovic.»

Le prince Filip, qui a participé cette semaine à l’anniversaire controversé de la République Srpska, ajoute que la «société moderne nous distrait» afin de nous faire «oublier les leçons révélatrices de l’histoire. Lorsque la liberté individuelle de choisir est compromise, c’est à la fois moralement et constitutionnellement répréhensible. Il est primordial que nous protégions notre souveraineté individuelle ou nous risquons de tout perdre».

Le 5 janvier dernier, le joueur de tennis Novak Djokovic, 34 ans, a été refoulé dès son arrivée à Melbourne, car il n’est pas vacciné contre la covid-19, une vaccination nécessaire pour entrer sur le territoire australien. Le joueur de tennis, qui s’est publiquement prononcé contre le vaccin, prétend avoir reçu une exemption de vaccination lui permettant tout de même d’entrer en Australie dans le but de participer à l’Open d’Australie. Il espère remporter sa 10e victoire dans ce tournoi, ce qui lui permettrait d’obtenir le record d’un 21e titre en Grand Chelem.

Le 10 janvier 2022, un juge australien a bloqué l’expulsion de Djokovic et a rétabli son visa, considérant son exemption comme valide. Ce vendredi 14 janvier, le visa a été à nouveau confisqué, l’exemption étant une nouvelle fois considérée comme injustifiée.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr