Le prince Giorgi de Géorgie ambitionne des titres européens en karting à seulement 10 ans

Le prince David de Géorgie a révélé que son jeune fils, le prince Giorgi, était en train de réaliser des débuts prometteurs en karting. Le prince de 10 ans, futur chef de la prestigieuse dynastie des Bagratides, a intégré le championnat de karting en Géorgie et vise à présent des compétitions européennes.

Lire aussi : Le prince David Bagration de Géorgie reçu au parlement serbe pour récompenser le vice-président de l’Assemblée nationale

Le prince Giorgi de Bagration intègre le championnat de Géorgie en karting

Le prince Giorgi de Bagration-Bagration, 10 ans, fils unique du prince David Bagration-Mukhrani et de la princesse Anna Bagration-Gruzinsky, fait des débuts remarqués sur les pistes de karting en Géorgie. Selon la configuration actuelle de la famille royale de Géorgie, le prince sera un jour l’unique prétendant à l’ancien trône de Géorgie, qui est aujourd’hui disputé entre deux branches.

Le prince Giorgi a la même passion pour les voitures que son père et son grand-père. Le jeune prince s’est mis au karting dès l’âge de 8 ans et il s’est rapidement avéré être un bon pilote. Cette semaine, le fils du prince David s’est placé en tête des qualifications lors du premier jour du championnat de karting sur la piste du circuit de Roustavi.

Lire aussi : Princes et princesses au brunch du mariage du grand-duc Georges au palais Constantin de Strelna

Une passion automobile de père en fils

Le futur chef de la dynastie Bagratide – qui a régné durant de nombreux siècles sur plusieurs territoires situés sur l’Arménie et la Géorgie, dont la légende raconte qu’elle est descendante d’une famille juive et peut-être même du roi de David – prend son passe-temps préféré très au sérieux. Il est même prévu qu’il participe ux Championnats d’Europe pendant les vacances scolaires.

Les parents du prince Giorgi ont divorcé, après plusieurs unions civiles, religieuses et un renouvellement des vœux en vue de réconcilier deux branches rivales de la famille royale. Le prince David, actuel prétendant au trône de l’une des deux branches et père de Giorgi, est remarié depuis 2020 à Irina Begashvili. La princesse Anna, mère de Giorgi, est la fille du prince Nugzar Bagration-Gruzinsky, actuel prétendant au trône de Géorgie. Il est l’aîné de la famille royale et le seul prince descendant du roi Georges XII (1746-1800), dernier roi du royaume de Kartl-Kakhétie (aussi appelé royaume des Deux-Géorgies). Juste après la mort de Georges II, la Géorgie et ses royaumes intègrent l’Empire russe, écartant du trône le jeune héritier de Georges XII.

David Bagration et son épouse Irina en 2021 (Photo : Histoires Royales)

En 1991, le prince Georges de Bagration (ou Bagrationi-Moukhraneli), père de David et grand-père du jeune Giorgi, a été reconnu par le gouvernement géorgien comme étant le chef de l’ancienne famille royale de Géorgie (bien que la branche Moukhrani ne descende pas du dernier roi Georges XII). À sa mort, en 2008, son fils David lui a succédé et profite de la légitimité que le gouvernement avait accordée à son père.

Le prince David est né en 1976 et est désigné par ses partisans comme le roi Davit XIV. La branche Mukhrani respecte la règle de succession salique. Le dernier roi à avoir régné dans leur famille est le roi Vakhtang VI (18e siècle) qui fut souverain du Karthlie. Après Vakhtang VI, le royaume de Karthlie et le royaume de Kakhélie s’unifièrent et formèrent le nouveau royaume de Géorgie. La dispute entre les deux branches date de l’unification de la Géorgie. C’est le roi Héraclius II (Irakli II) qui devint le roi de ce nouveau royaume, en 1762. Héraclius est le descendant des rois de Kakhélie. Georges XII, son fils, lui a succédé. Georges XII est donc le deuxième et dernier roi de la grande Géorgie unifiée.

La branche Gruzinski porte ce nom depuis l’annexion de la Géorgie par l’Empire russe. Le nom dérive du mot « Géorgie » prononcé en russe. Les membres de la famille royale géorgienne, descendants de Georges II, purent garder leurs titres de noblesse, transformés en titres de noblesse russes. La famille Gruzinski n’applique pas la loi salique, étant donné qu’au Moyen-Âge plusieurs femmes furent reines de Géorgie.

La réconciliation entre les deux familles se fera d’elle-même dans une génération. En effet, comme la famille Gruzinski applique la primogéniture stricte, l’héritière du prince Nugzar est sa fille aînée, Anna. La princesse Anna a épousé… David de Moukhrani, le rival de son père. Anna et David ont un fils, Giorgi Bagration-Bagrationi, qui est déjà désigné par son père comme son successeur légitime. Le prince Giorgi sera donc le premier prétendant au trône qui réconciliera les deux branches de la famille qui se disputent depuis plusieurs siècles.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr