Princes et princesses au brunch du mariage du grand-duc Georges au palais Constantin de Strelna

Trois jours de festivités ont eu lieu à Saint-Pétersbourg, à l’occasion du mariage du grand-duc Georges de Russie. Du jeudi au samedi, des milliers d’invités, principalement issus de la noblesse et de familles royales européennes, ont festoyé dans les plus beaux palais de la capitale du Nord. Le dernier jour, les mariés ont décidé de dire au revoir à leurs invités en les invitant à un brunch informel au palais Constantin de Strelna.

Lire aussi : Le mariage impérial du grand-duc Georges de Russie

Troisième jour de la fête du mariage du grand-duc Georges Mikhaïlovitch et de la princesse Victoria Romanovna

Le jeudi 30 septembre 2021, le grand-duc Georges Mikhaïlovitch de Russie et le princesse Victoria Romanovna accueillaient leurs invités au palais Vladimir de Saint-Pétersbourg. Ce bâtiment face à la Neva est le dernier palais construit pour un grand-duc de Russie, avant la Révolution. Le grand-duc Vladimir, fils du tsar Alexandre II, est l’ancêtre du marié. Le 24 septembre, le grand-duc Georges avait déjà épousé civilement Rebecca Bettarini, connue comme Victoria Romanovna depuis sa conversion à la religion orthodoxe en juillet 2020.

Après ce cocktail de bienvenue, les invités se sont retrouvés le lendemain, le 1e octobre, pour le grand jour. Le mariage religieux a été célébré à la cathédrale Saint-Isaac, exceptionnellement détournée de sa fonction actuelle de musée, en présence du roi Siméon II de Bulgarie, du roi Fouad II d’Égypte, et de princes et princesses de toute l’Europe. C’est dans cette cathédrale que l’empereur Pierre 1e a épousé la future impératrice Catherine 1e.

Après s’être recueillis sur les tombes des ancêtres du marié, dans la cathédrale et le mausolée des grands-ducs de la forteresse Pierre-et-Paul, le grand-duc Georges et la princesse Victoria ont organisé la réception de leur mariage au Musée ethnographique de Saint-Pétersbourg.

Robes de gala et diadèmes ont été précieusement gardés à l’hôtel le 2 octobre, alors que les mariés invitaient une dernière fois leurs convives à partager un moment ensemble. C’est au palais Constantin de Strelna, à une vingtaine de kilomètres de Saint-Pétersbourg qu’était organisé le brunch d’adieu.

Le parc du palais Constantin est inspiré par les jardins de Le Nôtre et de Versailles (Photo : capture d’écran vidéo YouTube)

Les invités du brunch à la russe au palais Constantin de Strelna

C’est dans ce lieu prestigieux, appelé parfois le «Versailles russe», rénové il y a quelques années, que les invités ont pris un petit-déjeuner tardif. Le carton d’invitation mentionnait une tenue informelle. Ce moment plus intime était interdit à la presse. Quelques photos officielles des invités sont à retrouver ici.

Arrivée des invités (Photo : Maison impériale)
Le marié accueille les invités devant le palais Constantin (Photo : Maison impériale)

Histoires Royales vous partage en exclusivité les photos du délicieux brunch russe proposé aux invités dans ce décor somptueux. Au milieu du riche buffet trônait un ours en glace jouant de la balalaïka.

Le Versailles russe accueillait la dernière réception de ce mariage en trois jours

Les invités du brunch sont arrivés sur les lieux avec de formidables images de la soirée de la veille. C’est dans un contexte informel qu’ils se sont retrouvés pour ce troisième jour de fête. La grande-duchesse Maria Vladimirovna a accueilli sa nouvelle belle-fille en l’embrassant chaleureusement.

La grande-duchesse Maria Vladimirovna accueille sa nouvelle belle-fille, la princesse Victoria Romanovna (Photo : Maison impériale)
(Photo : Maison impériale)
La mère du marié, Maria Vladimirovna de Russie, et la mère de la mariée, Carla Bettarini (Photo : Maison impériale)
La mère du marié et le père de la mariée, Roberto Bettarini (Photo : Maison impériale)

Parmi les invités, il y avait la présence remarquée du roi Fouad II d’Égypte, dont le fils héritier faisait partie de la suite du marié lors de la célébration religieuse, ainsi que du roi Siméon II de Bulgarie. Le prince Louis de Bourbon et son épouse, la princesse Marie-Marguerite étaient présents au palais Constantin, non loin de l’oligarque Konstantin Malofeev ou encore du comte et de la comtesse d’Ampudia.

Le roi Siméon II de Bulgarie a assisté au brunch à la russe du 2 octobre 2021 (Photo : Maison impériale)
(Photo : Catering Royal)

On a également pu reconnaitre le prince Joachim Murat et son épouse, la princesse Yasmine Murat. Les représentants de l’Église russe orthodoxe et les représentants des différentes sociétés ayant participé à l’organisation du mariage avaient également répondu présent. Parmi eux, se trouvait notamment Michael Lewis-Anderson, le pâtissier qui a fabriqué le somptueux gâteau du mariage.

Le prince Joachim Murat en discussion avec le pâtissier Michael Lewis-Anderson (Photo : Maison impériale)
Le prince David Bagration-Mukhrani et son épouse Irina (Photo : Maison impériale)
Le prince Charles-Philippe d’Orléans (Photo : Maison impériale)

Duarte de Bragança, duc de Bragance et prétendant au trône du Portugal, a pu discuter avec les convives qui ont prolongé leur séjour à Saint-Pétersbourg. En plus du banquet à la russe, les invités ont pu se balader dans le parc qui affichait déjà ses couleurs automnales. Notons encore la présence du prince David Bagration de Géorgie et de son épouse Irina, ou encore de Jean-Marie Musy, ambassadeur de l’ordre de Malte.

Le prince Joachim et la princesse Yasmine Murat, prince et princesse de Pontecorvo (Photo : Maison impériale)
Duarte de Bragança, duc de Bragance et son épouse Isabel, en discussion lors du brunch (Photo : Maison impériale)
Jean Marie Musie, ambassadeur de l’ordre de Malte et son épouse (Photo : Maison impériale)
Borja Casans y Castillejo de Arteaga et Alejandra, comte et comtesse d’Ampudia (Photo : Maison impériale)
Le prince Louis de Bourbon et son épouse (Photo : Maison impériale)
Le roi Fouad II à côté de la princesse Yasmine Murat et Konstantin Malofeev (Photo : Maison impériale)

Le palais Constantin de Strelna se trouve au bord du golfe de Finlande, à la bordure sud de Saint-Pétersbourg. Ce palais, dont la construction a débuté en 1720, a causé bien des soucis à ses architectes. La première pierre est posée sous Pierre 1e. Les travaux se prolongeront sous Paul 1e, qui lui-même le lèguera inachevé à son deuxième fils, le grand-duc Constantin, qui put enfin en profiter en 1807.

(Photo : Maison impériale)

Le palais Constantin est tombé en désuétude pendant la période soviétique. Un temps transformé en école, le palais servira aussi de base aux Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Très endommagé, c’est en 2001 que Vladimir Poutine ordonne sa restauration, alors que seuls les murs tiennent encore. Recréé à l’identique, le palais est totalement restauré à l’occasion du tricentenaire de Saint-Pétersbourg en 2003. Le palais est aujourd’hui en partie un musée ou mis à disposition comme salle de conférence. Il a accueilli le G8 en 2006 et le G20 en 2013.

Le palais Constantin, connu aujourd’hui comme le palais des Congrès, est traversé par de nombreux plans d’eau. Plusieurs rivières et ruisseaux partent du golfe de Finlande qui longe l’extrémité nord du domaine. Le palais est connu pour son immense plan d’eau, au milieu de ce jardin rappelant celui de Versailles.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr