Le prince héritier d’Iran rêve d’un pays sûr et libre pour les homosexuels

Le prince héritier Reza Pahlavi a réagi au meurtre d’Ali Fazeli Monfared, tué par sa famille à cause de son homosexualité. Le fils du dernier chah d’Iran a apporté son soutien à toute la communauté LGBTQ qui vit dans la peur et se cache dans le pays.

Le prince Reza Pahlavi envoie son soutien à la communauté LGBT d’Iran (Photo : Wikimedia Commons)

Lire aussi : Yasmine Pahlavi soutient la communauté gay iranienne

Le prince Reza Pahlavi réagit au meurtre d’Ali Fazeli-Monfared

«Dans une situation où les lois en Iran justifient le harcèlement et la punition de la communauté LGBT au lieu de la protéger, je demande à mes compatriotes, en particulier ceux qui me font confiance et me suivent, de défendre et de soutenir cette communauté», exhorte le fils de l’empereur Mohammad Reza et l’impératrice Farah d’Iran.

Le prince héritier, 60 ans, prétendant au trône du Paon, rêve d’un pays où toutes les libertés seront respectées. «Dans l’Iran libre de demain, la loi garantira les libertés fondamentales et la sécurité de tous les citoyens», promet le prince Reza. «Ni le sexe, l’origine ethnique, la religion, l’orientation sexuelle ou d’autres facteurs ne priveront les individus de leurs droits fondamentaux ni ne donneront la supériorité ou la préférence légale à un groupe par rapport à un autre».

Ali Fazeli Monfared a été tué par sa famille en Iran (Photo : DR)

Lire aussi : Premier mariage gay dans la famille princière de Hohenlohe

Le message du prince Reza est accompagné d’une photo d’Ali Fazeli Monfared. Ce jeune Iranien de 20 ans, kidnappé, emmené dans une zone reculée en pleine nuit pour y être tué et décapité par son demi-frère et ses cousins, le 4 mai dernier. Selon le Jerusalem Post, le jeune homme était issu de la communauté arabe du Khouzistan. Il venait d’être exempté de service militaire pour cause d’homosexualité. Il avait fait part de ses craintes concernant sa famille. Selon l’armée, il était exempté de service militaire pour cause de «dépravation morale et sexuelle telle que le transsexualisme».

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr