Le prince Norodom Ravichak du Cambodge veut racheter le club de foot de Saint-Etienne

Son nom est partout dans la presse sportive depuis quelques heures. Un prince du Cambodge, que certains médias ont qualifié à tort de prince héritier, souhaite racheter l’un des clubs de foot mythiques français, menacé de descendre en division 2. Le prince Norodom Ravichak du Cambodge est un candidat sérieux au rachat de l’AS Saint-Étienne.

Lire aussi : Georg de Habsbourg retrouve Nicolas Sarkozy et Jean Castex au Parc des princes

Le neveu du roi du Cambodge bientôt propriétaire de l’AS Saint-Etienne ?

Le Norodom Ravichak du Cambodge, 45 ans, vient de déposer un dépôt de garantie de 100 millions auprès du cabinet de conseil KPMG, dans le but de mettre la main sur le club de football de Saint-Etienne, officiellement en vente depuis le 13 avril dernier. C’est Le Parisien qui a révélé l’information hier dans ces colonnes. La rumeur d’un rachat potentiel par un prince inconnu du grand public s’est répandue partout dans la presse ce matin. L’intéressé a finalement confirmé lui-même l’information à RFi Sport.

L’ASSE est en vente et risque de descendre en Ligue 2 (Photo : Marcio Machado/ZUMA Press Wire/Abacapress)

Le prince Norodom Ravichak est l’un des 13 enfants du prince Norodom Chakrapong, lui-même 5e enfant de l’ancien roi Norodom Sihanouk. Ce dernier a eu 14 enfants avec cinq femmes différentes. L’actuel roi du Cambodge, Norodom Sihamoni, est le frère cadet de Norodom Chakrapong. Le roi actuel a été désigné par son père comme son successeur suite à son abdication en 2004. Le roi n’est pas marié et n’a pas d’enfant. Contrairement à ce que la presse française a expliqué ces dernières heures, peut-être pour pimenter l’information, le prince Norodom Ravichak n’est pas le prince héritier du Cambodge.

Le Cambodge est une monarchie élective et le prochain roi est désigné par un Conseil privé de famille. Il s’agit bien souvent d’un fils, d’un petit-fils ou d’un neveu du précédent. Le candidat au rachat de Saint-Etienne s’est d’ailleurs expliqué à ce sujet sur RFi : «Le Cambodge est une monarchie constitutionnelle élective dont le souverain est choisi par un Conseil du Trône. Je suis pour ma part un prince cambodgien parmi d’autres. Cette clarification me tient à cœur car je respecte profondément le Roi et la Constitution de mon pays.»

Le prince Norodom Ravichak est le neveu du roi Norodom Sihamoni. Sihamoni est le demi-frère cadet du père de Ravichak. Ici le roi Sihamoni avec l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe en 2019 (Photo : Wikimedia Commons CC-4.0)

Lire aussi : Le prince Albert II est rentré à Monaco et assiste au match de foot contre Nantes

Les Verts sous le giron cambodgien

La famille royale du Cambodge est francophile et il n’est pas étonnant qu’un prince cambodgien s’intéresse aux clubs français. Le prince Norodom Ravichack explique qu’il a toujours été passionné de football et qu’en apprenant récemment la mise en vente de l’AS Saint-Etienne (ASSE), il a vu là une opportunité et a «décidé de tout faire pour la saisir». Il assure : «Mon but aujourd’hui est de prendre soin de Saint-Étienne et de tous ceux qui œuvrent pour que ce club retrouve la place qui est la sienne dans le football français et européen.» Le prince insiste qu’il ne s’agit pas uniquement d’une opération financière mais que son but serait de faire connaitre Saint-Etienne jusqu’en Asie en développant des académies au Cambodge.

Le Quotidien du Sport explique que depuis 2016, le prince est président de l’entreprise B&N Conseil et Stratégie, dont le siège social est à Paris, qui évolue essentiellement dans le secteur de la finance. Il possède aussi avec ses frères la Royal Future International, immatriculée au Cambodge, et dont l’activité consiste à faciliter les investissements dans des secteurs comme la finance.

L’Équipe relaie une une étude, publiée lundi par l’Observatoire du football (CIES)qui permet d’anticiper qui sera champion et qui sera relégué dans les cinq grandes ligues européennes à la fin de la saison qui débute. Saint-Etienne figure malheureusement en bas du classement et est selon les prévisions de cette étude le prochain club à quitter la Ligue 1 pour être relégué en Ligue 2.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr