La princesse Anne endeuillée par le meurtre de son éleveuse de chiens dont elle était proche

La princesse Anne a annoncé par la voix du porte-parole de Buckingham, que Debbie Zurick allait « profondément lui manquer ». Debbie Zurick, 56 ans, éleveuse et dresseur de chiens, a été tuée par son mari, John Zurick, 67 ans, dont elle était séparée dans les faits. L’homme a ensuite retourné l’arme contre lui. Il est dans un état critique mais stable, à l’hôpital.

Debbie Zurick, la princesse Anne et John Zurick (casquette verte) lors de l’une de leurs sorties amicales

L’éleveuse des chiens de la princesse Anne abattue par son mari jaloux

Ce weekend, un drame s’est produit dans le Somerset, sur la propriété de la famille du Premier ministre. Non loin du cottage où a grandi Boris Johnson, et qui appartient maintenant à sa sœur, Debbie Zurick a été tuée par une balle tirée d’un fusil de chasse. Les Zurick sont voisins des Johnson. L’auteur présumé des faits n’est autre que son mari, qu’elle avait quitté l’année dernière. Ils vivaient séparés depuis un an, elle trouvant refuge en Irlande. Elle y aurait d’ailleurs retrouvé l’amour, ce qui semble à présent le motif principal de son meurtre.

John Zurick et son épouse, Debbie Zurick, qu’il aurait tuée ce weekend avec son fusil, sur la propriété familiale de Boris Johnson

Lire aussi : La reine Elizabeth en deuil : sa meilleure amie est décédée et elle assistera à ses funérailles

Debbie Zurick était une proche de la princesse Anne. C’est leur amour commun pour les chiens qui les a faites se rencontrer. La princesse Anne assure le patronage du Working Clumber Spaniel Society, un club d’amateurs d’épagneuls dont la race Clumber est particulièrement appréciée par la famille royale, le roi Edouard VII et le roi George V en possédant plusieurs. Debbie Zurick fut pendant plusieurs années la secrétaire du Working Clumber Spaniel Society. Elle aurait apparemment quitté ce poste après avoir décidé de s’installer en Irlande. La princesse Anne et Debbie Zurick avaient de très bons contacts. L’année dernière, Debbie s’était chargée du dressage d’un chiot de la princesse Anne appelé Sedgehurst Millie.

Boris Johnson avec l’un des épagneuls que dressait Debbie Zurick, alors qu’il rendait visite à sa famille dans le Somerset (Crédits : facebook)

La princesse Anne profondément touchée par la mort de cette amie

Sur ses réseaux sociaux Debbie Zurick affichait régulièrement son bonheur d’avoir la charge de dresser les chiots de la fille de la reine Elizabeth. Par contre, John Zurick semblait avoir des contacts nettement moins amicaux avec la princesse royale. En interview, l’homme avait expliqué comment il avait une fois été réprimandé par la princesse Anne, alors que son chien de chasse dressé n’avait pas obéi à ses ordres. Il a raconté qu’il avait eu un message sur son répondeur, dans lequel la princesse Anne se plaignait que son chien Sparkle ait enterré un faisan, au lieu de le lui ramener. « Si j’avais voulu avoir un fossoyeur, j’en aurais demandé un », aurait-elle laissé comme message sur sa boîte vocale.

Debbie Zurick avait encore dressé un chiot épagneul de la princesse Anne, l’année dernière

Suite à cette tragédie, le porte-parole de la princesse Anne a déclaré : « La princesse royales est attristée d’apprendre la mort de Madame Debbie Zurick. Elle va profondément lui manquer, en tant que que secrétaire de la Working Clumber Spaniel Society. »

Source : The Sun

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.