La princesse Charlène pleure la mort de son ami Desmond Tutu

Ce 26 décembre 2021, la mort de l’archevêque anglican sud-africain Desmon Tutu a bouleversé le monde. Ne nombreuses personnalités politiques ont envoyé un message de condoléances en apprenant sa disparition à 90 ans. Les royautés, dont la princesse Charlène, ont été peinées par sa mort. L’épouse du prince Albert II de Monaco a partagé sa peine.

Lire aussi : Archie rencontre Desmond Tutu : Photos de la première sortie officielle du fils de Meghan et Harry (ALBUM PHOTOS)

Charlène de Monaco endeuillée par la disparition de Desmond Tutu

Desmond Tutu, prix Nobel de la paix en 1984, est décédé à 90 ans. Le militant contre l’apartheid et défenseur de la réconciliation avec rencontré presque tous les chefs d’État du monde entier. Certaines personnalités étaient plus proches de lui. C’est le cas de la princesse Charlène de Monaco, 43 ans, qui depuis son mariage avec le prince Albert II défend les intérêts monégasques tout en mettant en valeur le pays où elle a grandi, l’Afrique du Sud.

La princesse Charlène avait été très bouleversée par la mort du roi des Zoulous en mars dernier. Elle fut même la seule royauté européenne à assister à ses funérailles. Quelques mois plus tard, la princesse Charlène déplore la mort d’un autre Sud-Africain, l’archevêque Desmond Tutu. «Mon cher ami, tu vas nous manquer», a déclaré la princesse Charlène, qui est toujours internée en Suisse le temps de sa convalescence médicalisée.

«Je sais que vous êtes aux côtés de notre Père. Je garderai toujours de bons souvenirs de nous. Et votre rire restera dans mon cœur pour toujours», continue la princesse Charlène dans un message posté sur ses réseaux sociaux ce 26 décembre. Quelques jours seulement après son mariage avec Albert II en juillet 2011, la princesse Charlène s’était rendue en Afrique du Sud, invitée par Desmond Tutu dont elle acceptait la mission de devenir ambassadrice de l’une de ses associations.

La princesse Charlène de Monaco lors d’une de ses rencontres avec Desmond Tutu en juillet 2011 (Photo : Action Press/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : L’étrange carte de Noël d’Albert II et Charlène de Monaco avec leurs enfants

La princesse Charlène était l’une des ambassadrices de l’organisme de bienfaisance de Desmond Tutu

En 2011, Charlène devenait un co-marraine d’un groupe d’oeuvres de bienfaisance composé de dix associations qui s’occupent de problèmes allant du sida aux enfants défavorisés en passant par la protection de l’environnement. Le Point rapportait à l’époque que Desmond Tutu avait fait les louanges de la dévotion de la princesse. «Nous sommes très heureux parce que vous avez un coeur», déclarait l’archevêque à Charlène.

«Cela montre que vous prenez les choses à coeur, et nous voulons simplement dire un grand merci à Dieu pour vous, parce que avez voulu utiliser votre célébrité pour (aider) d’autres personnes», avait déclaré Desmond Tutu. À partir de cette date, la princesse Charlène a rendu visite à plusieurs reprises à Desmond Tutu, lors de ses passages en Afrique du Sud.

D’autres royautés ont réagi à sa disparition, comme la reine Elizabeth II qui parle d’un «homme qui a inlassablement défendu les droits de l’homme en Afrique du Sud et dans le monde. Je me souviens avec émotion de mes rencontres avec lui, de sa grande chaleur et de son humour.» Le roi Harald de Norvège a déclaré qu’il «envoyait ses pensées au peuple sud-africain qui a perdu une voix importante pour la justice, et à ses proches qui ont perdu un mari, un père et un grand-père.» Ou encore, le roi Willem-Alexander se sa mère, Beatrix des Pays-Bas ont signé un communiqué dans lequel ils rappelaient que le prix Nobel de la pais avait «donné une voix à l’espoir. Sa personnalité et son rire distinctif ont été une force puissante pour séduire les gens et en ont aidé beaucoup à trouver le chemin de la réconciliation.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr