La princesse héritière Yasmine Pahlavi au cœur d’une manifestation pro-israélienne à Bruxelles

La princesse héritière Yasmine Pahlavi a participé, ce jeudi 26 octobre 2023, a une manifestation organisée dans le quartier des institutions européennes à Bruxelles, en Belgique. La belle-fille du roi dernier chah d’Iran a été aperçue au milieu des manifestants qui soutenaient Israël.

Lire aussi : Le prince héritier Reza Pahlavi se rend en Israël tel Cyrus le Grand : il devient le premier Iranien de haut rang à envoyer un message de paix à Jérusalem

La princesse héritière Yasmine Pahlavi aperçue au milieu d’une manifestation à Bruxelles

En plein cœur de Bruxelles, des dizaines de manifestations marchaient dans les rues avec des pancartes qui indiquaient leur soutien à Israël. Les manifestants d’origine iranienne scandaient : « On est iraniens et on vous soutient », « Iraniens et juifs unis pour un nouveau Proche-Orient » ou encore « Stop aux négociations avec l’IRGC ». On y trouvait aussi des pancartes avec des messages plus étonnants. L’une d’entre elles revendiquait « Un royaume avec un Pahlavi ». Défenseurs d’Israël, détracteurs du Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC) et pro-monarchistes qui revendiquent le retour du chah se mélangeaient dans cette manifestation organisée au pied des bâtiments des institutions européennes.

La princesse héritière Yasmine Pahlavi, épouse du prince héritier Reza Pahlavi, fils du dernier chah d’Iran et de l’impératrice Farah Pahlavi, a été aperçue parmi les manifestants. La diaspora iranienne, déjà en guerre contre les dirigeants qui tyrannisent le pays, craint le pire après les déclarations d’Ebrahim Raisi, président de la République islamique d’Iran. Ebrahim Raisi a appelé mercredi les pays musulmans à couper leurs liens avec Israël.

La princesse héritière Yasmine Pahlavi participe à une manigestation à Bruxelles, le 26 octobre 2023 (Photo : Frederic Andrieu / Bestimage)

Lire aussi : Le prince héritier Reza Pahlavi en pleurs lorsqu’il s’exprime en français sur l’avenir de son pays

Les Iraniens craignent l’implication de leur pays dans le conflit actuel en Israël

Depuis la révolution islamique de 1979 et l’exil forcé du chah et de sa famille, l’Iran considère Israël comme son ennemi. Le groupe islamiste chiite Hezbollah, situé au Liban, est souvent considéré comme piloté par l’Iran. Le Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC), qui est la branche armée de défense du système de la République islamique d’Iran, arme aussi le Hezbollah. Le Hezbollah soutient fermement le Hamas depuis le lancement des opérations sanglantes du groupe terroriste en Israël.

En avril dernier, le prince héritier Reza Pahlavi avait effectué un voyage historique en Israël. Il est le premier Iranien de son rang à avoir voyagé dans l’État hébreu avec un message de paix. Son épouse, la princesse héritière Yasmine l’accompagnait. Le but de la visite était d’explorer les bénéfices mutuels qu’Israël et le futur état démocratique iranien pouvaient espérer s’ils collaboraient. Son voyage était axé sur trois thématiques principales : renouveler les anciens liens qui unissaient l’Iran à Israël, honorer la mémoire des victimes de l’Holocauste et en apprendre plus sur les technologies israéliennes de gestion de l’eau.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr