Teresa d’Orléans-Bragance est décédée à 91 ans : la belle-sœur du comte de Paris était une icône de l’élégance

La princesse Teresa d’Orléans-Bragance est décédée ce 26 juin 2020 à l’âge de 91 ans, nous apprend le médias brésilien O Globo. Cette Brésilienne avait épousé en secondes noces, en 1991, le prince Jão d’Orléans-Bragance, petit-fils d’Isabelle du Brésil. Durant les « années dorées de Rio », Teresa fut une des icônes de l’élégance, posant pour les plus grands photographes de l’époque.

La future princesse Teresa d’Orléans-Bragance photographiée par Richard Avedon pour Vogue

Lire aussi : Luiz d’Orléans-Bragance fête son 82e anniversaire

La deuxième épouse du prince Jão d’Orléans-Bragance est morte

Comme le rapporte le site Eurohistory, Tereza de Jesus Cesar Leite est née le 11 janvier 1929 à Uba, dans l’État de Minas Gerais. Dans les années 50, ce mannequin épouse Carlos Eduardo de Sousa Campos, que l’on surnommait Didu, qui était déjà divorcé et père d’un fille. Ensemble, ils auront un seul fils, Diduzinho. Teresa et Didu vivront la grande vie de jet-setteurs, jusqu’à leur divorce dans les années 70. Didu est décédé quelques années plus tard. Teresa rencontre le prince Jão d’Orléans-Bragance et ils se marient en 1991. Il s’agit également d’un remariage pour le fils du prince Pedro de Alcântara et de la comtesse Elisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz. Le fils unique de Teresa, Diduzinho est mort en 2019, la laissant inconsolable.

Tereza de Jesus Cesar Leite et son premier époux, Carlos Eduardo de Sousa Campos. À droite, la fille de Carlos issue de son premier mariage (Photo : Revista da Semana)

Lire aussi : Généalogie complète de la famille impériale du Brésil depuis la fin de la monarchie : Querelle des Vassouras et des Petrópolis

Teresa était la dernière belle-sœur du défunt comte de Paris

En 1949, le prince Jão d’Orléans-Bragance avait épousé en premières noces une princesse égyptienne, Fatima Scherifa Chirine. Bien que le mariage entre un catholique et une princesse musulmane ait pu choquer, le frère de Jão, Pedro Gastão, considéré comme le chef de la famille impériale par la branche Petropolis de l’époque, avait donné son accord pour le mariage. Le prince Henri d’Orléans, comte de Paris, beau-frère de Jão (époux de sa sœur Isabelle) a lui aussi donné son accord. C’est du côté de la mariée, qui était veuve d’un prince égyptien, que le mariage n’a pas été accepté. Ils se marient et ont un fils, Jão Henrique. Ils divorcent en 1971, et Fatima se remariera au Brésil. Le prince Jão épousera le mannequin divorcé Teresa. Teresa intégrera la famille impériale du Brésil. La princesse Teresa était la dernière survivante du côté de la belle-famille brésilienne du comte de Paris. Isabelle d’Orléans-Bragance, épouse du comte de Paris, avait deux frères et deux sœurs.

Teresa de Sousa Campos était mannequin avant de rencontrer le prince Jão

Sources : Eurohistory et O Globo

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.