Le comte de Paris doute du bien-fondé d’un reconfinement

Le prince Jean, comte de Paris, a fait savoir qu’il remettait en doute la nécessité du deuxième confinement annoncé ce 28 octobre 2020 par le président Emmanuel Macron. Le reconfinement annoncé n’est qu’un moyen d’« assommer » encore plus la population, au lieu de la « responsabiliser », selon le chef de la Maison d’Orléans.

Le comte de Paris a réagi à l’annonce du reconfinement suite à l’allocution du président Emmanuel Macron (Photo : David Niviere/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Jean d’Orléans dénonce un gouvernement qui a restreint nos libertés pendant la crise : « On a déstructuré tout ce qui tenait encore debout dans notre société »

Jean d’Orléans met en garde contre la restriction des libertés

« J’ai décidé qu’il fallait retrouver à partir de vendredi, le confinement qui a stoppé le virus. Tout le territoire national est concerné », a déclaré le chef d’État français mercredi 28 octobre à 20 heures, lors d’une allocution exceptionnelle diffusée sur l’ensemble des chaines de télé. Le prince Jean d’Orléans a réagi à l’annonce du reconfinement, quelques heures plus tard sur ses réseaux sociaux.

« Ma position reste inchangée », déclare le comte de Paris. Après le déconfinement, en juillet dernier, le descendant des rois de France avait déjà constaté une restriction de nos libertés durant le confinement. « Ce qui m’inquiète dans cette affaire de confinement, c’est l’atteinte forte qui a été faite à nos libertés et droits fondamentaux. Je comprends qu’il faille, dans des situations extrêmes, faire l’effort de renoncer à certains comportements individuels pour le bien commun de la collectivité, mais cet effort doit pouvoir se faire de façon voulue et concertée. », expliquait-il sur son site.

Fin avril, le comte de Paris avait fait part de son mécontentement, en apprenant les mesures de déconfinement, qui notamment ne permettaient toujours pas la reprise des cérémonies religieuses dans les lieux de culte. Il avait écrit déclaré : « C’est contre la maladie qu’il faut se battre et non contre les hommes. Prenons garde à ne pas céder à une infantilisation digne des régimes autoritaires ».

Lire aussi : Jean d’Orléans sur le plan de déconfinement : « Prenons garde à ne pas céder à une infantilisation digne des régimes autoritaires »

Un reconfinement pas au goût du comte de Paris

Il y a quelques jours, le prince Jean a confirmé ses craintes, alors que les rumeurs annonçaient déjà un possible reconfinement : « Le gouvernement suspend l’exercice de libertés publiques en fonction des pénuries de lits d’hôpitaux qu’il a lui-même créées. Il subit la crise et compense son impuissance par des mesures intrusives. »

Jean d’Orléans, dont la « position reste inchangée », ajoute aujourd’hui, à quelques heures du discours du président, qu’il doute fortement de cette mesure d’instaurer un deuxième confinement dès demain soir, comme l’a annoncé Emmanuel Macron. « Je doute du bien-fondé d’un reconfinement qui assomme au lieu de responsabiliser », déclare aujourd’hui le prince Jean.

Lire aussi : Le comte de Paris en confinement : « Les Français ont toujours été généreux dans la difficulté »

Source : Twitter/PJComtedeParis

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr