Le comte de Paris en confinement : « Les Français ont toujours été généreux dans la difficulté »

Le prince Jean d’Orléans a décidé de partager quelques pensées et humeurs de son quotidien en famille, depuis cette crise du coronavirus. Sous forme de journal de bord, le prétendant orléaniste au trône de France, a donné des nouvelles de lui et de sa famille à ses partisans. Alors qu’il entame sa troisième semaine de confinement, le comte de Paris a annoncé que son aîné, le prince Gaston venait lui aussi de rentrer à la maison.

Le prince Jean d’Orléans, comte de Paris parle de son quotidien en confinement (Photo : S.A.R. le comte de Pairs)

Tout savoir sur : Les royautés et le coronavirus

Troisième semaine de confinement pour Jean d’Orléans

« Sur nos cinq enfants, trois étaient déjà scolarisés à la maison. Nous avons récupéré en plus le prince Gaston, l’aîné. Nous restreignons nos déplacements aux premières nécessités, dans les limites de ce que la loi autorise. » Le prince Jean d’Orléans a également pris pour exemple Ferdinand d’Orléans, qui lors de l’épidémie de choléra de 1832, a essayé « d’apporter assistance et du soutien moral » aux personnes seules ou faibles.

Lire aussi : Message de la grande-duchesse Maria de Russie en période de coronavirus

Que fait le comte de Paris en confinement ?

« Ce temps est aussi l’occasion de travailler certains dossiers en suspens, de consacrer du temps aux enfants et à la prière familiale, comme de nous occuper de nos poules. Nous avons aussi suivi l’émouvante intervention du Saint-Père, seul devant la basilique Saint-Pierre pour la bénédiction Urbi et Orbi », écrit le prince Jean dans son journal de bord.

Jean d’Orléans fait part également des changements qu’il a pu constater à Dreux. Cette ville à la forte densité de population âgée a dû prendre ses marques. Si le confinement ne semblait pas être respecté rigoureusement dans un premier temps, aujourd’hui tout le monde respecte les règles. Le comte de Paris a également remercié les forces de l’ordre et les autorités pour leur travail en province, auprès de la population. « La solidarité s’est bien organisée, grâce à un personnel soignant et des services publics mobilisés. Les Français ont toujours été généreux dans la difficulté. »

Il y a quelques semaines, le comte de Paris se questionnait sur la nécessité de maintenir les élections municipales en période de confinement. Aujourd’hui, il se montre moins critique envers les autorités. « Notre gouvernement, après une communication parfois contradictoire sur l’état de la situation et les mesures à appliquer, pris aussi dans certaines polémiques médicales qui ont fait perdre un temps précieux, semble s’être mis en ordre de marche en reprenant à son compte les bonnes pratiques de certains pays. Il lui reste à les appliquer notamment en ce qui concerne le dépistage et la reconstitution des stocks de matériel médical. »

Lire aussi : Message du grand-duc Sigismond de Toscane en période de coronavirus

« Le village gaulois que nous sommes devra pouvoir se rassembler à nouveau autour du banquet »

Le prince Jean n’oublie de faire savoir qu’il « faut rester vigilants sur la restriction des libertés publiques qu’elle a pu engendrer et qu’elle pourrait engendrer dans des situations similaires à venir ». Selon lui, la crise laissera place au questionnement des Français quant à la confiance qu’ils accordent aux dirigeants. Ce sera « l’enjeu primordial de la reconstruction. La remise sur pied de notre économie sera aussi, je le pense, au centre des préoccupations de nos dirigeants. Nous devrons nous appuyer sur la défense de notre souveraineté nationale et être capable de mobiliser la solidarité internationale. Et surtout, à l’image de ce que le regretté Uderzo nous a bien appris, le village gaulois que nous sommes, après l’empoignade sur le marché, devra pouvoir se rassembler à nouveau autour du banquet. »

Source : comtedeparis.com

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply