La reine Letizia en dentelle blanche pour la remise du drapeau à la Force spéciale de la marine

La reine Letizia d’Espagne a remis l’étendard à la Force navale spéciale de guerre ce mardi 7 juin 2022. Pour présider cette cérémonie militaire, la reine d’Espagne portait une robe blanche en guipure, confirmant sa volonté de casser les codes habituels des cérémonies militaires où autrefois le noir était de rigueur, ainsi que le port de la mantille. La reine avait assorti sa tenue avec des pointes de bleu pale, rappelant les couleurs de l’ordre de Charles III.

Lire aussi : La reine Sofia sans mantille pour présider l’acte militaire de prestation de serment au Pardo

La reine Letizia en guipure blanche pour présider un acte militaire

La reine Letizia a toujours été claire quant à son aversion pour le port de la mantille. Alors qu’elle était encore princesse des Asturies, elle avait fait le choix de ne pas porter la mantille et le peigne, alors qu’il s’agit d’un accessoire vestimentaire habituel pour les femmes lors des événements militaires, depuis la reine Isabelle II au 19e siècle. Plusieurs infantes et reines ont toutefois dérogé à la règle, qui n’a rien d’officielle.

La reine Letizia a assisté à la remise de la bannière nationale à la 11e zone de la garde civile du Pays basque, en 2015, sans porter de mantille. Il s’agissait du premier acte militaire officiel depuis l’ascension de son époux sur le trône, auquel elle assistait sans mantille.

La reine Letizia dans une robe blanche pour président un acte militaire (Photo : GTres/Abacapress)

Lire aussi : Le roi Felipe et la reine Letizia président la Journée des forces armées de retour à la normale à Huesca

Les forces spéciales de la marine espagnoles reçoivent leur étendard

Ce mardi 7 juin, la reine Letizia a présidé la cérémonie de remise de l’étendard au régiment de la force spéciale de la marine espagnole. La Force navale spéciale de guerre a été formée en 2009 de la fusion de deux autres régiments. Pour présider cette cérémonie, la reine Letizia était accompagnée de la ministre de la Défense, Margarita Robles Fernández et du président de la Région de Murcie, Fernando López Miras. L’acte s’est déroulé sur le quai « Juan Sebastián Elcano », au port de Carthagène.

Contrairement à la tenue noire presque de deuil pour ce genre de cérémonie, c’est dans une robe blanche presque de mariée que la reine Letizia a remis le drapeau au commandant la Force spéciale navale de guerre. Elle était assortie aux uniformes blancs de la marine. Sa robe était en guipure, une technique rappelant de la dentelle, bien que techniquement il s’agisse de broderie et non de dentelle. Elle tenait un sac bleu pale, des boucles d’oreilles bleues et des escarpins bleus, rappelant les couleurs (bleu et blanc) du ruban de la médaille de l’ordre de Charles III qu’elle portait à la poitrine.

Le bleu et le blanc rappellent les couleurs de l’ordre de Charles III dont la reine Letizia est grand-croix de l’ordre (Photo : GTres/Abacapress)
YouTube video

La cérémonie a commencé par les honneurs militaires et la reine a passé les troupes en revue, avec le chef d’état-major de la marine. Elle a ensuite pris place à la tribune royale, d’où elle a assisté à la lecture de l’arrêté ministériel accordant l’utilisation de l’enseigne nationale. 

Après l’intervention de la ministre de la Défense, la reine a remis l’étendard au commandant et a déclaré dans son discours : « Comme cela m’arrive à chaque fois, j’ai aujourd’hui le sentiment que ma tâche institutionnelle est alignée et liée au sentiment général de notre société. Nous, Espagnols, apprécions, soutenons, respectons et admirons nos forces armées. C’est pourquoi être à Carthagène aujourd’hui, une ville liée et engagée depuis si longtemps avec la Marine, est une joie et un privilège dont je suis reconnaissante ».

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr