La reine Margrethe présente la chasuble du prêtre qu’elle a cousue et brodée elle-même

Le reine Margrethe II de Danemark est une grande couturière, amateur de broderies. Elle est également une fine connaisseuse de l’art ecclésiastique. Depuis plusieurs décennies, la souveraine du Danemark a présenté des œuvres, des objets, des décors qu’elle a pu créer. Elle vient de présenter la chasuble et le rideau de l’autel qu’elle vient de réaliser. La chasuble sera portée par le prêtre de l’église de Gråsten, qui sera assortie au rideau de l’autel de cette même église, qui est située dans le domaine du château de Gråsten où réside la famille royale pendant l’été.

Her ses Dronningens antependium og messehagel. På messehaglens for- og bagstykke har Dronningen indarbejdet elementer…

Publiée par Det danske kongehus sur Dimanche 21 juillet 2019

La reine du Danemark a brodé une chasuble et un antependium

Tout comme le château de Windsor a la chapelle Saint-Georges, le château de Gråsten, lieu de résidence de la famille royale danoise pendant l’été, a lui aussi son lieu de culte. L’église luthérienne du château avait jusqu’alors un antependium (nom du rideau devant l’autel), brodé en 1943 par la reine Ingrid. Dorénavant, ce rideau d’autel sera gardé bien précieusement dans un coffre et sera remplacé par le nouvel antependium brodé par Margrethe. La chasuble et le rideaux sont donc assortis, dans des tons bleutés, sur lesquels on peut admirer le méticuleux travail de broderie qui reprend des motifs de représentations chrétiennes.

Dronningen har gennem tiden flere gange beskæftiget sig med kirkelig kunst. Som udøvende kunstner har Dronningen syet og…

Publiée par Det danske kongehus sur Dimanche 21 juillet 2019

La princesse Benedikte assiste à la messe pour admirer le travail de sa sœur

Pour la première utilisation de la nouvelle chasuble et de l’antependium, la reine a assisté à une messe, en compagnie de sa sœur, la princesse Benedikte. C’est une femme Hanne Beierholm Christensen, qui officiait hier en tant que prêtre de l’église de Gråsten. Elle a accueilli Sa Majesté à l’entrée de l’église, en portant fièrement sa chasuble. Après la messe, la reine et sa sœur Benedikte ont participé à plusieurs événements commémoratifs dans le domaine du château de Gråsten. On remarque aussi à l’arrière-plan, sur certaines photos, la présence d’Alexandra de Sayn-Wittgenstein-Berlebourg récemment remariée au comte Michael Preben Ahlefeldt-Laurvig-Bille, qui l’accompagnait. Alexandra est la fille de la princesse Benedikte.

La reine Margethe arrive à l’église avec sa sœur Benedikte

Hendes Majestæt hilser på sognepræst Hanne Beierholm Christensen, der for første gang i dag anvendte Dronningens nye messehagel.

Publiée par Det danske kongehus sur Dimanche 21 juillet 2019

La reine a déjà exposé plusieurs de ses broderies ecclesiastiques

La reine Margrethe avait déjà créé un antependium pour l’église du château de Wittenberg, en Allemagne, lieu de la naissance du protestantisme. Cette œuvre avait été cousue en 2017, à l’occasion du 500e anniversaire de la Réforme protestante. En 1988, des expositions des œuvres de couture de la reine avaient été organisées à la cathédrale de Haderslev. En 2012, c’est l’église de Holmen qui exposait ses pièces de couture ecclésiastiques. Plusieurs de ses chasubles pour évêques sont exposées ou utilisées lors de célébrations dans les cathédrales d’Aarhus ou d’Aalborg.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply