La reine Mathilde assiste à des cours de danse contemporaine à l’école d’Anne Teresa De Keersmaeker

La reine Mathilde a visité une école de danse contemporaine bruxelloise, qui en quelques années a acquis une réputation internationale. La visite de ce mercredi est le deuxième engagement public de la reine Mathilde depuis le début de l’année 2022. La reine des Belges souhaitait mettre en avant le secteur culturel en ces temps difficiles.

Lire aussi : La reine Mathilde en conversation avec le monde culturel pendant le confinement

La reine Mathilde en visite à l’école P.A.R.T.S

Depuis le début de la crise sanitaire, les souverains, et en particulier la reine Mathilde, ont à cœur de mettre en avant et de soutenir le secteur culturel, largement impacté par les mesures sanitaires. Ce n’est donc pas une surprise si la reine Mathilde a choisi d’effectuer une visite culturelle pour son deuxième engagement de l’année.

Hier, la reine Mathilde avait mis l’accent sur la formation et les personnes fragilisées en visitant une boulangerie qui forment des personnes handicapées au métier. Aujourd’hui, c’est dans la commune bruxelloise de Forest que la reine des Belges s’est rendue pour partir à la rencontre de la danseuse belge mondialement connue, Anne Teresa De Keersmaeker.

La reine Mathilde avec Anne Teresa De Keersmaeker au studio PARTS (Photo : Abacapress)

En 1995, Anne Teresa De Keersmaeker a fondé son école de danse contemporaine. L’école P.A.R.T.S. (pour Performing Arts Research and Training Studios) est aujourd’hui une référence mondiale dans sa discipline. La reine Mathilde a rencontré la fondatrice du studio et elle a pu assister à un cours et à une répétition d’une performance.

La reine Mathilde a pu échanger avec des danseurs et des membres du personnel. Elle a appris comment les élèves, qui suivent un cursus de trois ans dans cette école, ont été impactés par la crise. Les cours ont même dû être donnés à distance, ce qui est bien évidemment compliqué au vu de la discipline inculquée. Chaque année, l’école reçoit plus d’un millier de candidatures de jeunes danseurs. Seule une quarantaine d’élèves peut intégrer l’école à chaque nouvelle promotion.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr