La reine Mathilde rencontre des jeunes étudiants en psychologie pour les 75 ans du BAPS

La reine Mathilde souhaitait marquer le coup à l’occasion du 75e anniversaire de la Belgian Association of Psychological Sciences (BAPS). La reine des Belges a pris part à la Journée Junior du BAPS en prononçant un discours devant des jeunes chercheurs scientifiques dans le secteur de la psychologie.

Lire aussi : Le prince Laurent présent au déjeuner du jury du Concours Reine Elisabeth avec le roi Philippe et la reine Mathilde

La reine des Belges souligne l’intérêt croissant pour les sciences psychologiques

Après deux ans de réunions à distance, la Belgian Association of Psychological Sciences (BAPS) était heureuse de pouvoir organiser sa réunion annuelle comme à son accoutumée, ce 2 juin 2022. La réunion annuelle était l’occasion aussi de célébrer le 75e anniversaire du BAPS. Pour cette raison, l’événement se déroule cette année durant deux jours, à Louvain.

« Les organisateurs ont travaillé d’arrache-pied pour trouver le parfait équilibre entre des activités scientifiques pour tous (avec deux conférenciers principaux : le Pr M. Bakermans-Kranenburg et le Pr C. Frith), ainsi que des activités ludiques et festives qui rassembleront la communauté », explique le BAPS. Pour marquer cet anniversaire, les organisateurs ont même réussi à attirer l’attention de la reine Mathilde, qui a participé à un événement de la première journée de célébration.

La reine Mathilde prononce un discours lors d’une séance avec des jeunes psychologues dans le cadre du 75e anniversaire du BAPS (Photo : Abacapress)

Lire aussi : La reine Mathilde dans une robe rouge Essentiel Antwerp lors d’une séance de la finale du Concours Reine Elisabeth

Dans le cadre de la Journée Junior du BAPS, la reine Mathilde a prononcé un discours devant de jeunes chercheurs scientifiques issus de différents domaines de la psychologie et de différentes universités belges. « En raison du confinement et des sentiments d’incertitude omniprésents résultant de la pandémie, les psychologues ont dû faire face à de nombreuses manifestations de détresse psychologique, notamment des niveaux élevés d’anxiété, de dépression et de troubles de l’alimentation », a commencé la reine des Belges dans son discours prononcé en anglais.

« Au cours des deux dernières années, les psychologues ont également adopté un nouveau rôle. Dans les médias, par leur présence dans divers groupes d’experts et comités consultatifs, ils sont devenus les interprètes de la science derrière nos émotions auprès d’un large public », continue la reine. « En conséquence, la sensibilisation et l’intérêt pour la psychologie ont augmenté. Cela nous donne peut-être l’occasion de réfléchir, à plus long terme, à l’apport des psychologues à notre société, qu’ils soient chercheurs ou praticiens. En tant que jeunes, vous êtes bien placés pour porter un regard neuf, tester de nouvelles méthodes et développer des partenariats innovants. »

Lors de cet événement, la reine Mathilde a pu discuter avec quelques étudiants en psychologie afin de mieux comprendre leur parcours d’étude et leurs ambitions professionnelles qui suivront. La question était de savoir comment ils abordaient l’avenir et l’importance de leur métier futur.

Le BAPS a été fondé en 1947 et a toujours le même objectif qu’à sa création, à savoir rassembler toutes les personnes vivant en Belgique qui s’intéressent au développement scientifique de la psychologie et à ses applications. L’association compte environ 250 membres, dont la plupart occupent des postes universitaires. Il y a également le Conseil junior de l’association, qui lui a pour mission de rassembler des jeunes chercheurs juniors en sciences psychologiques, en train d’effectuer un master, un doctorat ou toutes autres études en psychologie.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr