La reine Máxima en Côte d’Ivoire : l’aide aux producteurs de noix de cajou et l’épargne collective

La reine Máxima a effectué son premier jour de visites en Côte d’Ivoire ce lundi 13 juin 2022. La santé financière et le développement des services financiers numériques sont les deux principales thématiques qu’abordera la reine des Pays-Bas lors des prochains jours en Côte d’Ivoire, puis au Sénégal.

Lire aussi : La reine Máxima à New York pour donner son rapport sur la finance inclusive à l’Assemblée générale des Nations Unies

La reine Máxima s’intéresse aux crédits et épargnes dans les zones rurales ivoiriennes

Depuis 2009, la reine Máxima a été nommée avocate spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la finance inclusive pour le développement (UNSGSA). L’UNSGSA s’adresse aux décideurs dans le but d’étendre l’inclusion financière au niveau mondial, en étroite collaboration avec des partenaires des secteurs public et privé. La reine Máxima, qui a travaillé dans le secteur financier à New York avant de devenir membre de la famille royale des Pays-Bas, accomplit cette mission tout au long de l’année et présente également annuellement son rapport sur la finance inclusive.

Arrivée dimanche 12 juin à Abidjan, la première journée de visites a débuté ce lundi pour la reine Máxima. La reine Máxima va assurer quelques visites en Côte d’Ivoire, accompagnée par la Première dame Dominique Ouattara, impliquée dans des initiatives de microfinance pour les femmes, le vice-président Tiémoko Meyliet Koné, le Premier ministre Patrick Achi et d’autres membres du gouvernement ivoirien. 

Lire aussi : La reine Máxima accueillie à Abidjan : début de son voyage en Côte d’Ivoire puis au Sénégal

La reine Máxima a visité une communauté de femmes vivant dans une zone très rurale, dans le village d’Abobo. Ces femmes apprennent à épargner ensemble en toute sécurité et à prêter une partie de l’épargne commune à des femmes qui veulent faire des affaires. L’ONG Care aide les Associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC) à accéder aux institutions financières et leur apprend à gérer leur argent. « Les groupes d’épargne sont des groupes autogérés de 15 à 25 personnes qui se réunissent régulièrement pour économiser leur argent dans un espace sûr, accéder à de petits prêts et obtenir une assurance d’urgence », explique Care.

La reine Máxima est accueillie au village d’Abobo (Photo : Mischa Schoemaker/ABACAPRESS.COM)

De nombreux petits producteurs de noix de cajou dans les zones rurales de la Côte d’Ivoire n’ont pas de revenus stables. La reine Máxima a entendu comment la plateforme numérique de Wi-Agri relie les producteurs de noix de cajou aux acheteurs et au financement.

Durant sa visite en Côte d’Ivoire, la reine Máxima visitera notamment l’Africa CEO Forum, où elle participera à une table ronde sur la façon dont la fintech peut contribuer à l’inclusion financière, offrant des opportunités de développement économique pour tous. Au cours du forum, elle s’entretiendra avec les PDG de divers fournisseurs de services financiers et fintech. 

Selon le dernier rapport Global Findex de la Banque mondiale (2017), 41% des Sénégalais de 15 ans et plus ont un compte en banque. Ce qui représente une augmentation de 34% depuis le précédent rapport de 2014. Durant son voyage en Côte d’Ivoire, la reine Máxima devrait effectuer plusieurs visites avec la Première Dame Dominique Ouattara, qui est impliquée dans la microfinance pour les femmes.

À l’heure actuelle, ces groupes ne peuvent pas épargner en toute sécurité pour constituer une réserve financière ou emprunter de l’argent pour leur entreprise, et ils ne sont pas assurés contre les mauvaises récoltes ou la maladie, par exemple. La santé financière est déterminée, en partie, par la mesure dans laquelle les gens peuvent gérer leurs dépenses quotidiennes et par leur résilience financière globale. Les visites de pays commenceront par des réunions avec des représentants d’organisations internationales de développement, suivies de visites sur le terrain.

Au Sénégal, la reine Máxima doit rencontrer à Dakar le président Macky Sall, le ministre des Finances et du Budget et le ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération. La reine Máxima s’entretiendra également avec d’autres ministres directement impliqués dans la mise en œuvre de la nouvelle NFIS. 

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr