Le retour à la vie publique de la princesse Sofia après la naissance du prince Julian

La princesse Sofia de Suède a assuré son tout premier engagement public depuis des mois. Toujours en congé de maternité, la princesse Sofia a fait sa première dérogation ce 1e novembre, pour accompagner son époux à un événement sur le harcèlement en ligne, un projet que le couple mène à deux depuis plusieurs années. La princesse Sofia est apparue avec une nouvelle coupe de cheveux et semblait en très grande forme.

Lire aussi : Les robes florales des princesses de Suède au baptême du prince Julian

La princesse Sofia sort de son congé parental pour lutter contre le cyber-harcèlement

La Suède est l’un des pays qui accorde le plus d’importance au congé maternité en Europe. Les parents bénéficient en tout de 480 jours de congés payés à se répartir entre les deux parents, avec 60 jours minimum pour le père. Le prince Julian de Suède est né le 26 mars 2021. Depuis lors, ses parents, le prince Carl Philip et la princesse Sofia, sont moins présents publiquement, même si le fils du roi continue tout de même à assurer ses engagements, laissant surtout à son épouse leurs jours de congé.

Ce 1e novembre, la princesse Sofia a laissé son dernier né à la nounou afin d’accompagner son époux à un événement qui lui tient à cœur. Carl Philip et Sofia se sont rendus au Musée de la photographie, dans le sud de Stockholm, où ils ont lancé l’application #nejtillnäthat2.0. Il y a deux ans, Carl Philip et Sofia avaient annoncé que leur fondation allait soutenir une initiative contre le harcèlement en ligne.

Le prince Carl Philip et Sofia arrivent au Musée de la photographie pour assister à leur premier engagement en couple depuis des mois (Photo :  Robet Eklund/Stella Pictures/ABACAPRESS.COM)

L’application #nejtillnäthat2.0 est installée au Musée de la photographie (Fotografiska) et vise à lutter contre la haine en ligne. Des informations, des solutions, des conseils, des exercices concrets et des outils sont présentés pour assurer un quotidien en ligne plus sûr, notamment pour les enfants et les jeunes. L’application comprend également le tout nouveau chatbot appelé Virtual Buddy, un outil numérique qui contient cinq exercices interactifs et des conseils sur la façon dont nous pouvons agir ensemble contre les menaces et la haine en ligne, explique le musée.

La princesse Sofia a lancé l’application #nejtillnäthat2.0 (Photo : Robet Eklund/Stella Pictures/ABACAPRESS.COM)

Leur engagement pour cette cause prend sa source dans les propres expériences auxquelles Sofia a été confrontée lorsqu’elle est devenue la petite amie du prince Carl Philips : le cyberharcèlement a été son quotidien pendant plusieurs années.

Le harcèlement ne doit jamais «être quelque chose avec lequel nous apprenons à vivre. C’est pourtant exactement ce qui se passe. La maladie mentale est en augmentation, notamment chez les enfants et les jeunes. Les politiciens abandonnent leurs fonctions à cause de menaces et beaucoup n’osent pas exprimer leur opinion politique par peur de représailles», explique la princesse Sofia, comme le rapporte la presse suédoise. «Si nous nous mobilisons tous dans une lutte commune, ensemble nous pouvons faire la différence. Et ce, à partir de maintenant».

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr