Le roi de Suède se souvient de son grand-père dans son discours de Noël qui prône les traditions et la patience

Le roi Carl XVI Gustaf de Suède a prononcé son traditionnel discours de Noël, ce 25 décembre 2020. Comme la majorité des autres discours des souverains européens, le roi de Suède a accordé cette année une grande importance à la crise du coronavirus.

Lire aussi : Discours de Noël 2020 du roi des Pays-Bas : « Nous, les humains, n’avons pas été créés pour nous détester »

Allocution de Noël 2020 du roi Carl XVI Gustaf

« Une année vertigineuse touche à sa fin », a déclaré le roi de Suède au début de son message de Noël 2020. Cette année, les vœux de Noël n’ont pas été enregistrés au Palais royal, comme d’habitude, mais de sa résidence au château de Drottningholm, « qui est devenue il y a 30 ans le premier site du patrimoine mondial de Suède », a rappelé le roi dans son discours.

« Nous avons déménagé ici en tant que famille avec de jeunes enfants en 1981. Et ici, nous prospérons et sommes restés, comme tant de générations avant nous. Le château actuel a été construit au 17ème siècle par la reine Hedvig Eleonora. Mais des vestiges antiques montrent que les gens ont vécu et travaillé ici sur Lovön pendant plusieurs milliers d’années. »

« Mon grand-père, Gustaf VI Adolf, était extrêmement attaché à Drottningholm. Il a passé une grande partie de son temps ici. Et tout comme son père Gustaf V – qui est né ici – il y a volontiers invité la famille pour de grandes célébrations de Noël. Mais, plus que tout, grand-père aimait toujours s’asseoir près de la cheminée et lire l’un de ses nombreux livres. »

« Il avait un grand intérêt pour l’art, l’histoire et l’archéologie – et il était généreux en partageant ses connaissances. Quelque chose que j’ai beaucoup apprécié tout au long de la vie. Grand-père pourrait aussi en dire long sur notre famille; sur les lieux et les événements qui nous ont façonnés. C’est exactement ce que je pense : l’ancienne génération est un lien avec l’histoire. Avec leur aide, nous pouvons voir les choses dans une perspective plus longue. »

(Photo : Victor Ericsson, Kungl. Hovstaterna)

Lire aussi : Le discours de Noël de Felipe VI : « La situation est désastreuse » mais « l’Espagne ira de l’avant »

Le roi de Suède a voulu se remémorer les souvenirs de son grand-père, l’homme à qui il a succédé sur le trône de Suède en 1973, pour mettre en perspective l’année que nous avons vécue. « Cette année, tragiquement, de nombreux liens de ce type ont été rompus, lorsque la pandémie de coronavirus a fait des milliers de morts; une perte importante. D’autres sont tombés malades ou ont perdu leur travail. Oui, il y en a plus que d’habitude qui ont des raisons de se sentir tristes à Noël. »

Le roi explique qu’il faut soutenir les personnes seules, malades, isolées, bien après la période de Noël. « Nous avons tous une responsabilité. Deux mètres de distance peuvent sauver des vies. Mais cela peut également être deux minutes d’appels téléphoniques. Dans la situation actuelle, nous devons pouvoir être à la fois des citoyens avisés et des êtres humains bienveillants. »

Le roi de Suède qui a insinué son mécontentement concernant la gestion de la crise par la classe politique de son pays, n’a pas manqué de remercier ceux qui ont travaillé en première ligne ces derniers mois. « Vous êtes nombreux dans notre pays à travailler quotidiennement pour lutter contre la pandémie, prendre soin de ceux qui sont tombés malades et faire en sorte que notre société continue de fonctionner. Votre travail peut rarement être effectué à domicile. Mais nous sommes tous complètement dépendants de ce que vous faites. Je tiens à vous dire : nous voyons vos efforts et nous en sommes tous profondément reconnaissants. »

« Ici, au château de Drottningholm, il y a beaucoup de bons souvenirs. Je me souviens avec chaleur des Noëls de mon enfance – tout comme je souhaite que mes enfants et petits-enfants se souviennent des leurs. Je pense aux jacinthes de Noël et au sapin de Noël. À la messe de Noël dans la chapelle du château. Ou le puzzle de Noël, qui comptait souvent au moins mille pièces. »

« Je pense que les traditions sont importantes. Elles rassemblent à la fois les communautés et les familles. Elles créent la sécurité et la continuité, offrent confort et partage. Mais c’est, comme je l’ai dit, une année inhabituelle. Une grande partie de ce que nous associons aux weekends et aux jours fériés – se réunir avec la famille et les amis, ou aller à l’église – est actuellement difficile, voire impossible. »

Le roi se veut rassurant dans la fin de son message : « La lumière revient. Le vaccin est en route. Et déjà dans quelques mois, beaucoup de choses auront peut-être changé. Nous devons croire en l’avenir. Et bien que nous revenions sur cette année de différentes manières, nous nous souviendrons également que nous avons traversé cette épreuve ensemble. Sur ce, je vous souhaite un joyeux Noël et bonne chance pour la nouvelle année 2021! Et rappelez-vous : patience, patience ! »

Lire aussi : Discours de Noël 2020 du roi Philippe : Aller de l’avant après une année de crise

Source : Kungahuset

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Comments are closed