Discours de Noël 2020 du roi des Pays-Bas : « Nous, les humains, n’avons pas été créés pour nous détester »

Le roi Willem-Alexander des Pays-Bas a prononcé son discours de Noël, ce 25 décembre 2020. Cette année, le message de Noël a été enregistré dans le salon chinois de son domicile Huis ten Bosch, à La Haye. Le discours était en grande partie consacrée à faire le bilan sur l’année de crise que nous avons vécue.

Lire aussi : Message de Noël 2020 de la reine Elizabeth II : « Vous n’êtes pas seuls »

Le roi Willem-Alexander livre son message de Noël

Le roi Willem-Alexander a débuté son discours de Noël en rendant hommage à tous ces héros, qui ont travaillé en première ligne durant cette année de crise sanitaire : « Tant de visages. Tant d’histoires personnelles. » Le roi des Pays-Bas donne les exemples de médecins, infirmières, étudiants, et autres citoyens qu’il a pu rencontrer ces derniers mois lors de visites et qui lui ont fait part de leurs difficultés au quotidien mais aussi de leur volonté.

« À la fin d’une année difficile, ce n’est pas le Noël que nous espérions. Nous avons tous dû ajuster nos plans. Beaucoup de choses que nous attendions avec impatience ne peuvent pas avoir lieu et c’est une déception », avoue le roi Willem-Alexander dans la suite de son discours.

« Mon cœur va à toutes ces personnes dont la vie a été bouleversée. Les gens avec un rêve qui s’est effondré. Les entrepreneurs qui voient leur entreprise saine chavirer. Les gens qui se sentent seuls et ne savent pas où chercher. Le chagrin de quiconque a perdu un être cher – par le COVID ou quelle qu’en soit la cause – est sans fond, le chagrin de quiconque n’a pas été en mesure de dire au revoir correctement. »

« Nous, les humains, ne pouvons pas nous passer d’un regard aimant ou d’une étreinte. La distance forcée est contraire à notre nature humaine. Je tiens à remercier tous ceux qui ont passé les derniers mois à essayer de se conformer au règlement par essais et erreurs. Et quiconque s’engage de quelque manière que ce soit à nous aider à traverser cette crise ou à coopérer pour rendre les vaccins disponibles en toute sécurité. »

Lire aussi : Message de Noël 2020 de Margareta de Roumanie : « J’ai confiance en l’avenir »

« Le roi des Pays-Bas a tout de même fait remarquer que la crise a « réveillé le meilleur de nous. Le sens des responsabilités. La compassion. La camaraderie. L’obligeance. La solidarité. » Mais elle nous a également confrontés à d’autres traits de notre personnalité. « Des moments d’impatience et d’anxiété. Tout le monde le reconnaîtra. Ce sont des sentiments compréhensibles. Et puis il y a l’incertitude. Nous ne pouvons pas gérer cela très bien. Parfois, on a l’impression que l’incertitude est pire qu’une perspective sombre. Nous supposons presque automatiquement que tout dans la vie peut être contrôlé. Mais ça ? Ceci est hors de notre portée. »

(Photo : capture YouTube/RVD)

Lire aussi : Le discours de Noël de Felipe VI : « La situation est désastreuse » mais « l’Espagne ira de l’avant »

« Nous vivons à une époque où l’on semble s’attendre à ce que vous preniez position. Pour ou contre. Ami ou ennemi. Nous ou eux. Mais que faire si vous ne savez tout simplement pas ? En cas de doute ? Ou parfois changer d’avis ? » Le roi indique qu’il ne faut nécessairement avoir des avis tranchés, des opinions affirmées. « Quiconque cherche des conseils sur ces points de vue ou idées ne doit pas être laissé de côté. »

« Mais la marque d’une société libre est précisément qu’il y a aussi place à la nuance. Pour la raison et la douceur. Pour la curiosité et la recherche. Pour l’ironie et la perspective de soi – toujours le meilleur remède pour une humeur refoulée. Et pour le pardon. Un concept presque démodé qui joue un rôle majeur dans la Bible. Et cela peut être bénéfique de nos jours. »

« Nous, les humains, n’avons pas été créés pour nous détester. Un pays dans lequel les gens se rapprochent avec un peu d’amour est un pays dans lequel les gens peuvent se sentir chez eux, même en période de grande incertitude. »

« L’apôtre Paul l’a très bien dit: “L’amour est patient et plein de bonté. Elle ne connaît aucune envie, aucune vanité, aucune complaisance. Il n’est ni grossier ni égoïste, il ne se laisse pas mettre en colère ou s’oppose au mal, il ne se réjouit pas de l’injustice mais se réjouit de la vérité.” Noël est traditionnellement la fête du retour de la lumière après la période la plus sombre de l’année. Nous pouvons nous y fier en toute incertitude. Avoir de la patience. Le soleil revient. La lumière revient. “Midsummer Night’s Dream” sera à nouveau joué. Nous pourrons à nouveau nous rencontrer et nous étreindre. Je vous souhaite à tous – où que vous soyez et quelle que soit votre situation personnelle – un joyeux Noël. »

Source : Het Koninklijk Huis

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr