Le roi des Maoris désapprouve le mariage de son fils et lui retire ses titres

La Cour royale maorie a confirmé le mariage de Whatumoana Paki, fils aîné du roi Tuheitia Paki, représentant des Maoris en Nouvelle-Zélande. L’aîné de la famille s’est marié ce week-end sans le consentement royal. Les proches de l’héritier présomptif ont tenté d’empêcher le mariage. Le jeune homme a perdu son titre.

Lire aussi : Le fils du roi maori condamné pour avoir violenté la mère de son bébé

Les proches du roi des Maoris ont tenté d’empêcher le mariage

En 2006, Tuheitia Paki a succédé à sa mère sur le trône du royaume maori (Kiingitanga). Le trône est soutenu par un mouvement indépendantiste mais le roi des Maoris n’a pas un statut reconnu par la constitution néo-zélandaise. Le roi reçoit par exemple les membres des royautés étrangères en visite en Nouvelle-Zélande et assiste aux événements royaux à l’étranger. Il est aussi garant des traditions maories et assiste à un grand nombre d’événements traditionnels.

Le roi actuel des Maoris a succédé à sa mère en 2006. Ils sont les descendants de Pōtatau Te Wherowhero, un chef maori devenu roi des Maoris en 1858. Bien que le titre ne soit pas officiellement héréditaire, depuis le premier roi, tous les suivants sont des descendants de Potatau Te Wherowhero de père en fils ou de mère en fils. Ils sont élus à la mort du souverain précédent. Toutes les tribus maories ne soutiennent pas cette monarchie coutumière.

Le roi des Maoris désapprouve le mariage de son fils aîné. Ici Tuheitia Paki, connu comme Tuheitia Potatau Te Wherowhero VII, invité par le pape François en 2019 (Photo : Vatican Media/Ansa/ABACAPRESS.COM)

La lignée royale sera-t-elle brisée à la prochaine génération ? New Zealand Herald rapporte que l’aîné et héritier potentiel du trône a été privé de ses titres ce week-end. Whatumoana Paki, 33 ans, fils aîné du roi Tuheitia Paki et de la reine Makau Ariki Atawhai, s’est marié à Rangimarie Tahana, sa compagne qui l’accompagnait jusqu’à présent à tous les événements officiels. Le mariage a eu lieu ce samedi 25 juin à l’église Saint-Paul du Christ de Taupiri.

Lire aussi : Une bière canadienne au nom du premier roi maori présente ses excuses après avoir déclenché la colère des monarchistes

Whatumoana Paki s’est marié sans le consentement royal

L’archidiacre Ngira Simmonds, chef de cabinet et secrétaire privé du roi, a confirmé le mariage et a fait part de la désapprobation des membres du conseil du roi. « Ce mariage se déroule sans le soutien et la bénédiction du Kīngitanga. Il reste une source de tristesse et de déception pour le moment. » Avant le mariage, des conseillers auraient rencontré le fils aîné du roi pour tenter en vain de le dissuader de se marier. Une source a également confirmé que Whatumoana a été déchu de son titre officiel qui était « Te Ariki Tamaroa ».

Le roi Tuheitia Paki, 67 ans, et son épouse ont trois enfants : Whatumoana, Korotangi et Puhi. Le premier portait le titre de Te Ariki Tamaroa, les autres portent les titres de Te Ariki Taituruki et Ngawai Hono I Te Po. Korotangi, le deuxième fils, a eu plusieurs déboires avec la justice.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr