Le roi des Maoris interdit l’accès aux rivières et demande de rester vigilant tant que la crise du coronavirus n’est pas terminée

Ce dimanche, le roi des Maoris a confirmé la nécessité de respecter les mesures sanitaires imposées par le gouvernement, y compris celles qui concernent l’interdiction de pratiquer une activité aux abords des rivières et des cours d’eau. Le roi Tūheitia Pōtatau Te Wherowhero VII a rappelé une liste de précautions à prendre et à respecter pendant la pandémie mondiale de coronavirus, lors de son discours hebdomadaire.

Le roi Tūheitia a rappelé que la crise n’était pas encore terminée et que les baignades ou les rites aux abords des cours d’eau étaient interdits (Photo : NewsHub)

Lire aussi : Qui sont les 3 rois français qui règnent sur leur royaume en 2019 ?

Les Maoris ne peuvent plus s’approcher des rivières

Lors de son discours habituel du dimanche, le roi Tūheitia des Maoris a indiqué qu’il avait conscience que pour de nombreuses personnes de la région de Waikato « nos rivières et nos cours d’eau sont une source d’élévation spirituelle ». Malheuresement, « en ces temps difficiles », les Maoris ne pourront pas pratiquer leurs activités traditionnelles aux abords des cours d’eau. « Je place un rāhui sur les fleuves Waikato, Waipā et nos cours d’eau afin qu’ils puissent se régénérer et rester une source d’inspiration pour votre wairua collectif ».

Un rāhui est une interdiction d’utiliser une ressource ou de se rendre dans une zone. Le roi s’est adressé aux Kaumātua, les anciens et doyens des tribus, leur demandant de faire respecter le rāhui à leur communauté. Les marae, lieux traditionnels utilisés pour les réunions culturelles, spirituelles ou politiques, qui se trouvent près des rivières sont également visés par ce rāhui.

Lire aussi : Le roi des Tonga clôt le parlement jusqu’à mai pour empêcher la propagation du coronavirus

Le roi Tūheitia a rappelé qu’il ne faut pas crier victoire trop vite

Dans son allocution, le roi maori a également exhortant les Néo-Zélandais à « ne pas devenir complaisants » même si le nombre de cas de COVID-19 a baissé dans le pays. Il a rappelé que même si de plus en plus de personnes avaient l’autorisation de retourner au travail et à l’école, il faut « continuer à être sur le qui-vive. Le covid-19 n’a pas quitté nos terres, nous devons donc être vigilants ». Le roi Tūheitia VII fait référence ici à une étude récente, publiée dans la presse nationale, qui indique que les Maoris étaient environ deux fois plus susceptibles de mourir du coronavirus que les Pākehā. Les Pākehā sont les Néo-Zélandais descendants des colons européens. L’âge, l’accès aux soins, le désavantage socioéconomique et le racisme sont plusieurs facteurs qui font dire à cette étude que les Maoris sont plus enclins à mourrir du coronavirus que le reste de la population.

« Continuez à montrer le meilleur de vous-mêmes. Restez à la maison autant que possible, protégez votre cocon, lavez-vous les mains régulièrement et soyez toujours bienveillants ». En mars, le gouvernement néo-zélandais a annoncé une enveloppe de 56 millions de dollars pour soutenir les Maoris dans le cadre de la pandémie du coronavirus.

Source : NewsHub

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply