Le roi des Tonga ouvrira le parlement à distance depuis sa villa

Aucune personne n’a été contaminée par le coronavirus aux Tonga. Pourtant, dans cet archipel du Pacifique, les mesures sont prises très au sérieux. Il y a quelques semaines, la lecture du discours du roi Tupou VI devant les députés réunis marquait la clôture du parlement, qui exceptionnellement était mis en congé durant tout le mois d’avril. Ce jeudi, il est prévu que le parlement rouvre ses portes et pour ce faire, comme dans la plupart des monarchie parlementaires, c’est au souverain que revient la tâche de l’ouverture des travaux. Exceptionnellement, le roi Tupou VI, 60 ans, a décidé qu’il resterait chez lui.

C’est par visioconférence que le roi Tupou VI ouvrir la session parlementaire ce jeudi. Ici en 2018 lors de la parade militaire à l’occasion de son anniversaire (Image : Capture YouTube)

Lire aussi : Le roi des Tonga clôt le parlement jusqu’à mai pour empêcher la propagation du coronavirus

L’ouverture du parlement se fera en streaming depuis la villa royale

C’est une première, les députés seront installés dans la salle du parlement situé à Nuku’alofa, capitale des Tonga, un pays qui comprend 100 000 habitants. Le roi Tupou VI, sera quant à lui dans sa villa royale et prononcera le discours d’ouverture comme il se doit, mais en visioconférence. Seuls les députés, certains membres du personnel et les quelques journalistes sont invités à se rendre dans la salle du parlement. Si les autorités du pays sont pressées de recommencer les travaux, c’est surtout parce que l’agenda s’annonce chargé. Le budget de l’État pour l’année à venir doit être débattu et signé avant le 1e juillet.

Lire aussi : Le roi des Tonga veut faire interdire Facebook : les internautes anti-royalistes seront poursuivis

Il y a un mois, le roi avait expliqué dans son discours de clôture pourquoi il était nécessaire de prendre des mesures radicales afin de ne laisser aucune chance au virus dans le pays. Il avait également rappelé l’importance de l’éducation, qui constitue le pilier de la garantie de la survie du peuple tongien. Les Tongiens vont à l’école dans leur pays puis doivent se rendre dans d’autres pays du Pacifique s’ils veulent poursuivre des études universitaires. « Il faut qu’ils puissent poursuivre leurs études dans d’autres pays du monde et obtenir un diplôme international. C’est grâce à cette qualification qu’ils rentrent à la maison pour développer différents secteurs dans notre pays. Cependant, pour obtenir une bonne éducation et assurer une vie en bonne santé, cela repose sur l’état de notre économie. Le gouvernement, les églises et le peuple tongien doit travailler à l’unisson pour améliorer notre économie ».

Source : Matangitonga

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply