Le roi Felipe célèbre les 40 ans du Défenseur du peuple

Ce 9 janvier 2023, le roi Felipe a présidé la cérémonie d’anniversaire marquant le 40e anniversaire de l’élection par les Cortes Generales du premier Défenseur du peuple. L’anniversaire avait lieu en présence du médiateur actuel, Ángel Gabilondo.

Lire aussi : Le roi Felipe et la reine Letizia assurent leur premier engagement de l’année 2023 en assistant à la Pascua militar

Le roi d’Espagne marque le 40e anniversaire de la fonction de médiateur

Le 7 mai 1981, le Bulletin officiel de l’État publiait la loi concernant la mise en place d’un médiateur pour la Défense du peuple. Les Cortes ont élu le premier médiateur le 28 décembre 1982, rentrant en fonction en 1983, il y a 40 ans. Le poste est actuellement occupé par Ángel Gabilondo Pujol, qui a pris ses fonctions le 18 novembre 2021. Le médiateur est encore élu par le parlement et sa nomination est publiée au Bulletin officiel de l’État.

Le roi Felipe VI à son arrivée au siège du Défenseur du peuple le 9 janvier 2023 (Photo : Alberto Ortega/Europa Press/ABACAPRESS.COM)

Le médiateur est appelé Défenseur du peuple en Espagne et dans la plupart des pays hispaniques d’Amérique. On l’appelle communément ou officiellement l’Ombudsman dans de nombreux pays. On l’appelle le Défenseur des droits en France et le Défenseur des citoyens dans de nombreux pays francophones. Plus d’une centaine de pays ont mis en place cette fonction de médiateur qui intervient principalement dans les différends entre les citoyens et l’administration.

Lire aussi : Le roi Felipe à la cérémonie d’investiture du président Lula au Brésil

Le roi Felipe a été accueilli au siège du Défenseur du peuple par le médiateur actuel, Ángel Gabilondo, et par la ministre de la Justice, Pilar Llop. Après avoir visité les bureaux, le roi Felipe a dévoilé une plaque commémorative de sa visite, marquant le 40e anniversaire de l’institution.

Le roi Felipe a également participé à une réunion avec les directeurs de l’institution. Après la réunion, il a signé le livre d’honneur et a eu une brève rencontre avec les employés : « L’institution (…) sert les droits fondamentaux, âme d’un système démocratique de libertés : il sert le respect dû à la dignité de chaque personne, les droits inviolables qui lui sont inhérents, le libre épanouissement de la personnalité, le respect de la loi et des droits d’autrui, comme tous fondements de l’ordre politique et de la paix sociale », a déclaré le roi, comme le rapporte la Casa Real.

Le médiateur est chargé de défendre les droits fondamentaux et les libertés publiques des citoyens en supervisant l’activité des administrations publiques espagnoles. Le Médiateur est élu par le Congrès des députés et le Sénat, à la majorité des trois cinquièmes. Son mandat dure cinq ans et il ne reçoit d’ordres ou d’instructions d’aucune autorité. Il exerce ses fonctions avec indépendance et impartialité, avec autonomie et selon ses critères. Il jouit de l’inviolabilité et de l’immunité dans l’exercice de ses fonctions. Tout citoyen peut s’adresser au Médiateur et solliciter son intervention, qui est gratuite, pour enquêter sur toute action prétendument irrégulière de l’administration publique espagnole ou de ses agents. Elle peut également intervenir d’office dans les cas qui sont portés à sa connaissance même si aucune plainte n’a été déposée à leur sujet.


Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr