Le roi Mswati III nomme son Premier ministre et rejette les demandes d’élections

Le roi Mswati III a tenu un sibaya, un conseil constitutionnel, pour répondre aux violentes manifestations qui ont lieu dans son pays depuis plusieurs semaines. Des manifestations sanglantes pro-démocratiques menacent directement le dernier souverain absolu d’Afrique. Ce forum ouvert, qui devait appeler au débat, décevra bien des Swazis. Au cours de la réunion, le roi a annoncé le nom de son prochain Premier ministre.

Lire aussi : Le roi Mswati III convoque un conseil de la nation pour discuter des manifestations pro-démocratiques

Le roi Mswati III nomme Cleopas Dlamini Premier ministre

La principale revendication des Swazis était la possibilité d’élire eux-mêmes leur prochain Premier ministre. L’annonce de l’organisation d’un forum ouvert, appelé sibaya, laissait présager que le roi Mswati III céderait sur certains points, afin de calmer les esprits. C’est dans un champ du village royal de Ludzidzini que la population était invitée à se rassembler pour débattre avec le roi.

Le roi Mswati III dirige le forum ouvert durant lequel des efforts démocratiques sont demandés (Photo : capture d’écran Eswatini Governement)

Au vu des images diffusées en direct, on se rend vite compte qu’ils ne sont que quelques centaines de Swazis, assis dans l’herbe, et qu’ils ne semblent pas hostiles au roi, que du contraire. Entre deux acclamations, le roi Mswati III a nommé Cleopas Dlamini en tant que nouveau Premier ministre. Il a par le passé occupé la fonction de directeur du département des pensions.

(Photo : Eswatini Government)

Sur les réseaux sociaux, le gouvernement a publié la photo du nouveau Premier ministre, engendrant immédiatement la colère des internautes. «On retourne dans la rue», écrit une personne en colère. «On ne voulait pas ça. Il n’y aura donc jamais de dialogue», écrit un autre. «Le roi vient de brûler le dernier espoir pour le pays.»

Le nouveau Premier ministre est Cleopas Dlamini (Photo : DR/Twitter)

Un sibaya est décrit dans la constitution swazie comme le plus haut conseil (libandla) politique et consultatif de la nation. Le forum a débuté par une allocution du roi Mswati III. Personne ne savait ce qu’il allait dire. Les Swazis étaient partagés à l’annonce de cette réunion, alors que les députés parlementaires applaudissaient cette initiative, indiquant que c’est la bonne chose à faire si on veut commencer à élaborer des pistes de changements.

Visiblement, c’est la déception au sein de la population. Le roi a commencé son discours en expliquant qu’il a pris du temps à réagir après les violentes émeutes, à cause de la crise sanitaire, qui a empêché d’organiser rapidement les choses. Il a également accusé les opposants d’être sous l’influence de drogues lors de leurs participations aux manifestations.

YouTube video

Cleopas Sipho Dlamini succède à Themba Masuku au rôle de chef du gouvernement. Themba Masaku était également critiqué, au même titre que le roi, pour la gestion de la crise politique qui a débuté le 20 juin dernier, lors des centaines, puis des milliers de manifestants sont descendus dans la rue avec violence, pour critiquer le régime en place.

Le roi Mswati III, 53 ans, règne sur ce pays d’1,1 million d’habitants coincé entre l’Afrique du Sud et le Mozambique, depuis 1986. Des rumeurs disaient que le roi Mswati III avait fui le pays après les violentes manifestations, craignant pour sa sécurité.

Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a demandé la semaine dernière aux autorités du pays africain de faire preuve de dialogue «inclusif et significatif» pour faire face à la crise que traverse l’Eswatini.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr