Le roi Mswati III aurait fui son pays craignant les manifestations pro-démocratiques

Il y a quelques jours, nous vous faisions part de violentes manifestations non autorisées qui avaient éclaté près de la capitale swazie. Les manifestants et la riposte de la police ont été très violentes, selon différents témoignages. Les revendications pro-démocratiques qui visent principalement le régime absolutiste auraient fait fuir le souverain, le roi Mswati III, qui aurait quitté il y a quelques heures l’Eswatini.

Craignant pour sa sécurité, le roi Mswati III aurait pris la fuite. Ici photographié avec l’une de ses épouse, la reine LaMbikiza (Photo : Mike Theiler/UPI/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Les 15 femmes du roi Mswati III d’Eswatini : 34 enfants, évasions, mariage forcé, enlèvements de mineures,…

Mswati III craint pour sa sécurité

La désinformation fait rage en Eswatini, pays d’un peu plus d’un million d’habitants, coincé entre l’Afrique du Sud et le Mozambique. Ce dernier vestige des royaumes traditionnels africains est également la dernière monarchie absolue en Afrique. Le roi Mswati III, 53 ans, règne en despote depuis 1986, sur ce pays, connu jusqu’en 2018 comme le Swaziland, où les partis politiques sont interdits.

Ce weekend, Histoires Royales vous rapportait les violentes manifestations qui se sont déclarées en Eswatini contre elle régime anti-démocratique que soutient le roi Mswati III. Des centaines de manifestants se sont rassemblés dans les rues de Msunduza, près de la capitale Mbanane. Certaines vitrines de magasins ont été brisées et des établissements ont été incendiés. Barron’s rapporte que la police a toutefois dissipé la majorité des groupes grâce à des tirs de gaz lacrymogènes, des canons à eau, des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc.

Le roi d’Eswatini aurait fui son pays

Si on en croit les rapports de la télévision sud-africaine ce mardi 29 juin en matinée, le souverain swazi aurait fui son pays par précaution. Le roi Mswati III serait parti se réfugier en sécurité dans un lieu inconnu. La télévision sud-africaine est peut-être l’une des sources d’information les plus fiables. En Eswatini, il existe véritablement deux presses, l’une autorisée, l’autre réprimée, qui rapportent toutes les informations concernant le souverain de deux manières totalement opposées. Les fake news sont autant répandues d’un côté de l’autre.

La télévision sud-africaine a relayé l’information selon laquelle le roi Mswati III avait pris la fuite, suite à différentes rumeurs qui ont commencé à apparaitre sur les réseaux sociaux. Là aussi, des profils pro-royalistes répandent des messages de propagandes, tout comme les anti-monarchistes font naitre des rumeurs pour nuire au souverain.

YouTube video

Le roi Mswati III, qui a eu 15 épouses a plus d’une trentaine d’enfants, appartient à la puissante dynastie Dlamini. Le souverain a de nombreux alliés en Afrique du Sud. Il est également l’oncle du nouveau roi Misuzulu des Zoulous, qui lui même a trouvé refuge en Eswatini, il y a quelques semaines, craignant pour sa sécurité lors de sa nomination sur le trône.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr