Le roi Philippe se rend à l’État-major de la Défense en raison de la situation en Ukraine

Le roi Philippe s’est rendu à Evere, une commune bruxelloise, où se trouve l’État-major de la Défense. La réunion du roi Philippe a été planifiée il y a deux jours, en urgence, au vu de l’escalade de la situation en Ukraine. Le roi des Belges a reçu un briefing sur l’évolution des opérations militaires.

Lire aussi : Le grand-duc Georges de Russie et son épouse lâchent des colombes pour la paix

Le roi des Belges est briefé sur la situation en Ukraine et l’engagement de la Belgique dans le conflit

Le roi Philippe était attendu à Evere ce 1e mars 2022. Evere est une commune bruxelloise, au nord-est de la capitale, où siègent de nombreuses entreprises et multinationales, ainsi que plusieurs organismes étatiques et de défense. À quelques pas du siège de l’OTAN (qui officiellement se situe dans la section de Haren), se trouve le ministère de la Défense.

L’amiral Michel Hofman accueille le roi Philippe au quartier général de la Défense (Photo : Défense/Adrien Muylaert)

Lire aussi : L’archiduc Guillaume qui aurait pu régner sur l’Ukraine sous le nom de Vasyl Vychyvany 

Le roi Philippe s’est rendu au quartier général de l’État-major ce mardi. Il était accompagné du Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) et des ministres des Affaires étrangères Sophie Wilmès (MR) et de la Défense Ludivine Dedonder (PS). Le roi des Belges et les ministres ont reçu un briefing sur l’état de la situation en Ukraine. Le briefing a été donné à huis clos.

Le roi des Belges retrouve le Premier ministres et les deux ministres Wilmès et Dedonder (Photo : Défense/Adrien Muylaert)

Le chef de la Défense, l’amiral Michel Hofman, a reçu le roi Philippe et les ministres à l’entrée du bâtiment. Les journalistes étaient priés d’attendre la conférence de presse donnée plus tard dans la journée pour en savoir plus sur la situation. Le roi a été informé quant à l’appui que l’armée belge se prépare à apporter.

La semaine dernière, Alexander De Croo a annoncé que la Belgique livrerait 5 000 fusils automatiques, 3 800 tonnes de carburant et 200 armes antichars à l’Ukraine, comme le rappelle la RTBF. Il est aussi question d’envoyer 300 soldats belges en Roumanie, dans le cadre d’une mission de dissuasion menée par l’OTAN. Les quatre F-16 belges, qui se trouvent actuellement en activité dans les pays baltes se tiennent à disposition au cas où il fallait agir.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr