Le roi Philippe et le roi Abdallah II assistent à l’entraînement des forces spéciales en milieu urbain et dans le désert en Jordanie

Le roi Philippe de Belgique effectue une visite d’une journée en Jordanie, où un contingent de 500 militaires belges participe à un exercice de la Défense. Le régiment des opérations spéciales a réalisé des exercices militaires durant la visite du roi dans un site d’entraînement urbain et d’autres exercices ont eu lieu dans le désert.

Lire aussi : Le retour du roi Philippe en Jordanie après le fastueux mariage du prince héritier Hussein

Le roi des Belges et le roi de Jordanie au centre d’entraînement des forces spéciales

Le roi Philippe est arrivé à Amman le mardi 13 juin afin de débuter sa journée de visite de bonne heure le mercredi. Le 14 juin, le roi Philippe, vêtu de son uniforme de paracommando, a rejoint le roi Abdallah III de Jordanie pour se rendre au King Abdullah II Special Operations Training Center (KASOTC), un centre d’entraînement situé à Amman, la capitale jordanienne.

Le KASOTC a été fondé par le roi Abdallah II afin d’avoir un « centre d’excellence international qui offre une formation actualisée en matière de lutte contre le terrorisme, d’opérations spéciales et de tactique ». De renommée mondiale, le centre accueille régulièrement des régiments de forces spéciales étrangères qui souhaitent s’entraîner. C’est le cas actuellement du Special Operations Regiment (SOR), le régiment des opérations spéciales de l’Armée belge, qui participe à l’exercice Agile Apex.

Le roi Philippe et le roi Abdallah II reçoivent des explications sur les armes utilisées (Photo : ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La princesse Élisabeth porte le diadème de ses 18 ans au gala de mariage en Jordanie et une robe Armani semi-transparente

Le roi Philippe et le roi Abdallah II assistent à des exercices militaires belgo-jordaniens

L’Avenir explique que l’exercice s’articule autour de quatre grands thèmes : « la libération d’otages, les actions directes en milieu urbain, la survie et la progression tactique et combat motorisé ». Le roi des Belges a visité le KASOTC avec le souverain du royaume hachémite. Ils ont assisté à un exercice à balles réelles. Le site est construit pour simuler des habitations et des rues afin d’habiter les soldats aux interventions en milieu urbain.

Le roi Philippe a ensuite pris la direction du sud du pays. Dans le désert Ta Al Quayarah, le roi Philippe a assisté à un autre exercice, dans un tout autre milieu. « Pour trois des quatre axes définis, des partenaires jordaniens sont intégrés dans les échelons tactiques belges », précise L’Avenir. « La Jordanie offre des possibilités de formation et une infrastructure unique à nos militaires », assure le Palais royal de Bruxelles après la visite. « Ils peuvent s’y entraîner dans des conditions de combat proches de la réalité. La topographie et le climat jordanien leur permettent également de se préparer à d’éventuelles interventions dans des zones désertiques. »

Le roi Philippe et le roi Abdallah ont assisté à des exercices en milieu urbain et dans le désert ce 14 juin 2023 (Photo : Olivier Polet/ABACAPRESS.COM)

Arrivé la veille à Amman, le roi Philippe avait été invité au palais Beit Al Urdun par le roi Abdallah II. Il s’agit de la deuxième visite du roi des Belges en Jordanie en moins de deux semaines. Le 1er juin, il avait assisté au mariage du prince héritier Hussein avec sa fille aînée, la princesse Élisabeth. En plus de se remémorer des souvenirs du mariage au cours d’un dîner, Philippe et Abdallah ont pris plaisir à se retrouver ce 13 juin pour échanger « sur les moyens de renforcer les liens profondément enracinés entre les deux pays et les peuples, ainsi que sur l’élargissement de la coopération dans tous les secteurs », indique la Cour royale hachémite.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr