Le roi Philippe visite une friperie après avoir été interpellé sur Facebook

Le roi Philippe s’est rendu en province de Flandre-Occidentale ce 31 mars 2022. Le roi des Belges a visité une friperie qui donne une seconde vie aux vêtements et objets de seconde main. Le lieu est géré par une association à portée sociale, qui souhaite aussi fournir une nouvelle expérience professionnelle à des personnes exclues du monde du travail. Le roi Philippe a visité la friperie après avoir été interpellé sur Facebook par le gérant.

Lire aussi : Marie-Astrid et Maria Teresa de Luxembourg soutiennent les jeunes fragilisés au Bazar on Tour

Le roi des Belges visite une friperie à Avelgem

Le roi Philippe, 61 ans, a visité la friperie d’Avelgem ce jeudi 31 mars. L’association De Kringloopwinkel, qui gère ce magasin social, est partenaire de Deltagroep dont la mission est d’aider ses employés à s’impliquer socialement et professionnellement afin de renforcer le tissu social. 

En plus de donner une chance de réintégration à des personnes exclues du marché du travail, la friperie vend des objets de seconde main, ce qui contribue à une utilisation durable des ressources et des produits de consommation. Le roi Philippe a appris comment l’association remettait ses employés sur le marché du travail grâce à des formations et à leur expérience au sein de la friperie.

L’association « lutte contre la précarité, non seulement en créant des emplois, mais aussi en mettant des biens en vente à prix réduit et en offrant une aide matérielle », souligne le Palais royal à l’issue de la visite. La visite du roi des Belges dans la friperie peut paraître surprenante. Elle a été organisée par le Palais, il y a quelques semaines, grâce au culot du gérant.

Le roi Philippe en visite dans la friperie et magasin de seconde main d’Avelgem (Photo : Abacapress)

Lire aussi : Le roi Philippe, la reine Mathilde et le prince Laurent au Concert de printemps 2022 dans la salle du Trône

Le gérant du magasin avait interpellé le Palais sur Facebook

En novembre 2021, Rino Feys, gérant de la friperie d’Avelgem, a écrit une lettre ouverture au souverain sur Facebook, en réaction à un commentaire d’un client qui penserait que jamais un roi ne s’intéresserait à leur cause. « Rendez-vous compte de ce que ça signifierait si le roi montrait son envie d’honorer notre magasin par sa visite ? », écrivait le gérant sur Facebook.

Il y a quelques semaines, le téléphone a sonné au magasin et un employé a décroché, avant de passer le téléphone à son patron. « Rino, c’est le Palais royal : ils veulent te parler. » Le gérant explique que « le choc initial a vite fait place à la fierté. » Lors de sa visite de ce jeudi, le gérant a remercié le Roi et le Palais pour leur attention. Il a présenté des collaborateurs, des employés, des anciens employés et des clients réguliers de sa friperie.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr