Stéphanie de Monaco reçoit une pièce commémorative pour les 250 ans du cirque moderne

La princesse Stéphanie de Monaco a reçu la première pièce commémorative frappée par la Monnaie royale des Pays-Bas, à l’occasion du 250e anniversaire du cirque moderne. Cette pièce de monnaie commémorative, qui existe en trois versions, a été dessinée par l’artiste Gert van der Vijver, qui réalise des œuvres dans le sable.

La princesse Stéphanie de Monaco présente la pièce commémorative reçue pour les 250 ans du cirque moderne (Photo : Fédération mondiale du cirque)

Lire aussi : Stéphanie de Monaco attristée par l’interdiction des animaux dans les cirques

La princesse Stéphanie de Monaco reçoit une pièce commémorative de la Monnaie royale néerlandaise

La princesse Stéphanie de Monaco, en tant que présidente honoraire de la Fédération mondiale du cirque, a eu le privilège de recevoir la première pièce commémorative frappée par la Monnaie royale néerlandaise. La pièce existe en argent sterling (alliage d’argent et de cuivre), en argent et en or. La version en or est frappée à 25 exemples et coûte 5500€, celle en argent est frappée à 250 exemplaires et coute 200 € et celle en argent sterling est frappée à 7500 exemplaires et coute 12,5 €.

« Ce précieux cadeau a été remis à la princesse en reconnaissance de sa contribution sans limites à la préservation et à la promotion des arts du cirque par le consul général honoraire des Pays-Bas, Arie van ‘t Hof, consul à Monaco », écrit la Fédération mondiale du cirque sur son site internet. Chaque année, les Pays-Bas mettent à l’honneur l’un des arts inscrit au Patrimoine culturel immatériel (PCI). Le cirque est inscrit au PCI des Pays-Bas depuis 2012, le premier pays d’Europe à avoir accordé ce statut au cirque.

La pièce de monnaie commémorative dans sa version en or (Photo : KNM)

Lire aussi : Pièce commémorative pour les 80 ans de la reine Margrethe II

L’artiste Gert van der Vijver, qui réalise des dessins sur des plaques de verre à l’aide de sable, a conçu cette pièce. Il s’agit de la toute première pièce à utiliser cette technique de projection de la lumière à travers du sable pour dessiner la face d’une pièce. Elle représente un trapéziste, une acrobate, un cheval et un clown. Le dessin sur sable a été choisi pour rappeler le sable qui recouvre la piste de cirque. Les 250 ans du cirque moderne ont été célébrés en 2018. L’année d’invention du cirque moderne est fixée à 1768, date à laquelle l’écuyer Philip Astley a mis en avant le dressage équestre en avant dans des spectacles organisés sur des pistes circulaires.

YouTube video

Sources : KNM, Fédération mondiale du cirque

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr