Le neveu de Meghan Markle devenu richissime en cultivant du cannabis veut construire un château pour Archie

Du jour au lendemain, Tyler Dooley est devenu millionnaire. Ce jeune homme, qui a enchainé les faits divers, et a fait les choux gras de la presse en balançant régulièrement sur sa tante, tient aujourd’hui un business florissant. Il est baron de la drogue, elle est duchesse de Sussex. Tyler Dooley est le fils du demi-frère de Meghan Markle, Thomas Markle Jr. Son grand-père est le père de Meghan et il n’y a que 9 ans qui le séparent de la duchesse de Sussex, ayant grandi très proches dans le West Hollywood. Aujourd’hui, grâce à son nouveau business et à sa nouvelle fortune, il souhaiterait construire un château en mémoire de son petit-cousin, Archie.

Tyler Dooley n’a pas toujours été très discret dans les médias

Il y a un peu plus d’un an, Tyler Dooley était un candidat d’une téléréalité diffusée sur MTV. Dans Royal World, les caméras et les journalistes suivaient le quotidien de « royautés » ou de proches de membres de familles royales. Dans le programme, Tyler n’avait pas manqué de balancer sur sa tante, qu’il apprécie pourtant. Comme le reste de la famille Markle, il a également beaucoup parler dans la presse et n’a pas manqué d’exprimer sa déception lors du mariage de Meghan, notamment parce que leur famille avait été totalement ignorée. Mais à présent, le jeune homme de 27 ans s’est repris en main et est devenu un homme d’affaires, grâce à son business de marijuana.

Le neveu de Meghan s’est lancé dans la plantation de cannabis

Tyler Dooley est aujourd’hui propriétaire d’une ferme de cannabis dans l’Oregon. Sur les 4 kilomètres carrés de sa plantation, il cultive plusieurs espèces hybrides qu’il a appelées Meghan Sparkle ou Archie Sparkie. « Les gens m’ont toujours désigné comme le mouton noir de la famille mais je me démerde pour vivre dans un business très compétitif. Markle Sparkle a fait les gros titres et ça m’a fait gagner beaucoup d’argent ». Peu précis sur sa production, Tyler n’a pas expliqué clairement si la plus grande partie de l’argent gagné provenait des produits contenant du THC ou du CBD. Le THC est la composante psychotrope du cannabis, qui rend la plante illégale dans de nombreux pays. Alors que le CBD est une composante non-psychotrope qui est vendue légalement dans de nombreux pays comme la France.

Le neveu de la duchesse fabrique des produits au CBD

Le CBD est utilisé en médecine alternative pour soulager des douleurs, de l’arthrite ou même le cancer ou la dépression. Tyler Dooler a flairé le bon filon car les produits à base de CBD sont en pleine expansion. « Nous vendons nos produits à plusieurs importateurs britanniques. On prévoit d’envahir le marché. » Il a fondé la marque Blue Line Hemp et possède environ 1,5 million de plants de marijuana. Il compte plus que doubler ses champs, puisque d’ici peu de temps, ses cultures s’étendront sur plus de 10 kilomètres carrés. Pour l’heure, il a refusé dire exactement combien son business lui avait rapporté. Par contre son plan financier, après expansion prévoit des revenus de 200 millions $ par an. « Le chanvre peut être transformé en plein de choses écoresponsables comme des vêtements ou du matériel de construction. Je veux utiliser des briques au chanvre pour construire un château à tourelles dans la ferme, en l’honneur d’Archie ».

« Les gens voient la famille américaine de Meghan comme des ploucs et des bêtes de foire mais j’ai bâti mon entreprise à l’ancienne, en travaillant beaucoup et à la sueur de mon front. La ferme est bio et équitable. C’est ironique que ma tante et la prince Harry se disent des combattants écologiques et continuent à se trimballer en jets privés. Je pense que nous ici ont fait plus pour la planète que ma tante Meghan ».

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.