Vidéo de l’intrus qui a menacé de tuer la reine Elizabeth II avec une arbalète

On apprenait que le 25 décembre, en matinée, un homme armé s’était introduit dans le domaine du château de Windsor. On connait à présent plus de détails concernant les motivations de l’homme qui voulait tuer la reine Elizabeth II. L’intrus de 19 ans avait posté une vidéo de menace de mort sur les réseaux sociaux avant de s’introduire à Windsor avec une arbalète.

Lire aussi : Trois mois de prison pour avoir menacé la princesse héritière des Pays-Bas

L’intrus du château de Windsor voulait se venger du massacre d’Amritsar en tuant la Reine

La vidéo récupérée par le tabloïd The Sun est terrifiante et montre bien la dangerosité de l’intrus intercepté en matinée du 25 décembre à Windsor, alors qu’Elizabeth II, 95 ans, séjournait au château pour Noël. La vidéo montre bien l’intention mortel qu’avait l’intrus armé. Dans un premier temps, la police avait divulgué peu d’informations quant à l’identité du suspect et aux motifs de son intrusion.

Une vidéo postée sur Snapchat 8 heures 06 du matin, le jour de Noël, soit 24 minutes avant son arrestation, permet d’identifier l’intrus. Il s’agit d’un jeune homme de 19 ans, prénommé Jaswant Singh Chail. Il porte un masque, un sweat à capuche et il a déformé sa voix avec un filtre sonore. Pourtant, il décline son identité dans la vidéo. L’homme tient une arbalète dans les mains et il explique l’acte qu’il s’apprête à faire.

«Je suis désolé. Je suis désolé pour ce que j’ai fait et ce que je vais faire. Je vais tenter d’assassiner Elizabeth, reine de la famille royale. C’est une vengeance pour ceux qui sont morts dans le massacre de Jallianwala Bagh en 1919», explique celui qui penser tuer Elizabeth II le jour de Noël. «C’est aussi une vengeance pour ceux qui ont été tués, humiliés et discriminés en raison de leur race. Je suis un Sikh indien, un Sith. Je m’appelais Jaswant Singh Chail, mon nom est Dark Jones.»

Lire aussi : La police surveille 112 personnes potentiellement dangereuses pour la famille royale : le nombre de harceleurs a doublé en un an

La menace de Jaswant Singh Chail avec son arbalète à la main

«Si vous avez reçu ceci, alors ma mort est proche. S’il vous plaît, partagez ceci avec qui que ce soit et, si possible, diffusez-le aux infos s’ils sont intéressés». Quelques minutes après avoir envoyé ce message pré-enregistré, l’homme se faisait arrêter à Windsor. Il avait réussi à pénétrer dans l’enceinte du domaine en passant par-dessus une clôture.

Scotland Yard avait immédiatement communiqué sur l’intrusion, en expliquant qu’à présent ils analysaient le contenu de ses réseaux sociaux. Une arbalète a également été retrouvée après l’arrestation. Jaswant Singh Chail est actuellement détenu et placé sous le couvert du Mental Health Act, qui le considère comme inapte au vu de sa santé mentale, explique le Daily Mail.

Elizabeth II célébrait Noël au château de Windsor quand l’intrus à l’arbalète a été intercepté dans l’enceinte du domaine (Photo : Victoria Jones/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Le jeune homme aurait tenté de tuer la reine pour se venger du massacre d’Amritsar, également connu comme le massacre de Jallianwala Bagh, du nom du jardin situé au Temple d’Or à Amritsar. Les faits se sont produits le 13 avril 1919 lors d’une manifestation contre l’arrestation de deux dirigeants indépendantistes pro-indiens. Le brigadier britannique a ordonné de tirer sur tous les manifestants. Le massacre, qui a fait entre 400 et 1500 morts selon les estimations, a été l’un des événements qui a grandement contribué à la méfiance des indiens par rapport à l’armée britannique et qui a mené à l’indépendance de l’Inde.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr