Margrethe II de Danemark en Estonie : inauguration d’un jardin de roses à son nom et drapeau danois mis à l’honneur

Pendant deux jours, la reine Margrethe II de Danemark sera en visite d’État en Estonie. Elle sera reçue par la présidente et profitera de ce voyage pour honorer le Dannebrog, le drapeau danois, dont l’histoire séculaire est étroitement liée avec l’Estonie. La présidente de l’Estonie profitera aussi de la présence de la reine sur le territoire pour l’inviter à participer aux festivités prévues pour la célébration des 100 ans de l’indépendance du pays.

La reine est arrivée en bateau à Tallinn

La reine Margethe II est arrivée en bateau en Estonie

Le samedi 15 juin 2019, c’est en bateau que la reine Margrethe est arrivée à Tallinn, à bord du Kongeskibet Dannebrog. Elle est arrivée vers 10 heures dans la capitale estonienne, où elle a été accueillie par Madame Kersti Kaljulaid, président d’Estonie. S’en est suivie une cérémonie officielle de bienvenue, juste le temps de rejoindre le palais présidentiel.

Accueil officiel au palais présidentiel

Les premières minutes de la visite de la reine. Faites défiler les photos.
S.M. la reine Magrethe II signe le livre d’or au palais présidentiel estonien (Photo : Facebook/detdanskekongehus)

Après avoir échangé leurs salutations, elles se sont accordées une petite promenade dans la roseraie du palais présidentiel, peu avant 11 heures. Tout en discutant à travers le jardin, elles se sont dirigées à pied vers le Musée d’art du château de Kadriorg. Dans ce musée, le Danemark est actuellement mis à l’honneur avec l’exposition temporaire « Dannebrog – le drapeau tombé du ciel. Âge d’or de l’art danois ».

S.M. la reine du Danemark et la président d’Estonie, Kersti Kaljulaid, devant le tableau Dannebrog, tombé du ciel de Christian August Lorentzen (Photo : Facebook/detdanskekongehus)

Kersti Kaljulaid et la reine inaugurent une exposition d’art danois

La reine du Danemark et la présidente d’Estonie ont inauguré ensemble cette exposition qui met à l’honneur de célèbres peintres danois comme Christen Købke, Eckersberg ou Nicolai Abildgaard. C’est la première fois que certaines œuvres seront exposées en dehors du pays. Bien entendu, la pièce maitresse est la peinture Dannebrog, tombé du ciel de Christian August Lorentzen. Cette toile illustre la légende de l’apparition divine du drapeau danois, qui est tombé du ciel, lors de la bataille de Lyndanisse en 1219. Pour le roi Valdemar le Victorieux, c’était un signe du Christ, lui ordonnant de massacrer les Estoniens. C’est d’ailleurs ce qui sera fait dès le lendemain. Peu rancunière de cette défaite historique, la présidente estonienne a visité l’exposition en présence de la reine.

Moment de recueillement au Monument de la Liberté

À midi, la reine a accompagné la présidente estonienne devant le Monument de la Liberté. Elles ont déposé une couronne de fleurs au pied de ce monument qui commémore la Guerre d’indépendance de l’Estonie, qui a débuté en novembre 1918. Le Danemark faisait partie des pays alliés, qui ont aidé l’Estonie à repousser l’Armée rouge. Sur la Place de la Liberté, un petit spectacle sur la légende du drapeau danois a été joué en l’honneur de la reine. Parents et enfants sont invités à participer en famille à ce moment festif, où les drapeaux estoniens et danois sont brandis l’un à côté de l’autre. À quelques pas de là, Margrethe II a visité l’exposition de photos « Estonie-Danemark. Moments historiques de plus de 800 ans ».

Déjeuner chez l’ambassadeur danois

Il est temps de manger pour Sa Majesté, qui est invitée à l’ambassade du Danemark à Tallinn. Après lui avoir laissé une heure pour se reposer et manger à son aise, elle est repartie vers l’une des tours d’artillerie médiévales qui sont encore visible à Tallinn, où une nouvelle exposition en l’honneur du Danemark y est tenue. Une fois de plus, elle a inauguré l’exposition « Dannebrog et Estonie. 1219-2019 ». Il s’agit d’une grande exposition organisée par le Musée national estonien, en collaboration avec le château de Frederiksborg au Danemark, et avec le Musée de la ville de Tallinn.

Un jardin de roses au nom de la reine du Danemark ouvre à Tallin

Peu avant 15 heures, la reine se rend dans un tout nouveau jardin de la capitale, qui n’a pas encore ouvert au public. Elle reçoit l’immense privilège de l’inaugurer, d’autant plus qu’il portera son nom. Il existait déjà à Tallin le Jardin du roi du Danemark, qui avait été baptisé en l’honneur du roi Erik Menved. Voici à présent l’ouverture officielle de ce nouvel espace vert, qui est baptisé le Jardin de la reine du Danemark. Dans ce jardin, 800 roses ont été plantées afin de reproduire le drapeau danois. Juste à côté, la reine s’est promenée dans le Jardin du roi, où elle a pu écouter une chorale d’enfants chanter en danois. Elle a également eu l’immense privilège de recevoir l’un des plus anciens drapeaux danois détenu par l’Estonie.

Concert de musique de chambre en l’honneur de la présidente et de la reine

Il est temps de se reposer et de se divertir pour la présidente et la reine. Peu avant 17 heures, elles se sont rendues dans la salle de spectacle de la ville pour assister à une représentation musicale qui avait pour thème « Estonie 100 et Dannebrog 800 ». Il s’agit d’un spectacle musical où un orchestre de Copenhague était convié à se produire pour soutenir le Chœur philharmonique de musique de chambre d’Estonie.

Traditionnel dîner de gala à la résidence présidentielle d’Estonie

Vers 20 heures, comme le veut la tradition lors d’une visite officielle, le chef d’État du pays hôte convie son invité à participer à un dîner de gala. C’est à la résidence présidentielle Arvo Pärt qu’a été organisée cette faste soirée.

Madame Kersti Kaljulaid, présidente d’Estonie, S.M. la reine Margrethe, reine du Danemark et Monsieur Georgi-Rene Maksimovski, époux de la présidente.

Demain aura lieu la deuxième journée, durant laquelle la reine participera à l’anniversaire des 800 ans de l’origine de la cathédrale de Tallinn. Ensuite sera le reine en personne, qui rendra la pareille à son hôte, en organisant une réception à bord de son bateau.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply