Les derniers jours du roi Frédéric IX : Margrethe II lui a succédé il y a 50 ans

Le 14 janvier 1972, le roi Frédéric IX poussait son dernier souffle. Il avait offert aux Danois sont dernier discours, à peine deux semaines auparavant, à l’occasion du Nouvel An. Sa fille ainée, Margrethe II lui succédera. Nous célébrons le Jubilé d’or de la reine Margrethe II, ce 14 janvier 2022, tout comme nous commémorons les 50 ans de la disparition de Frédéric IX, un roi véritablement aimé par la population.

Lire aussi : Le jour où Siméon II est devenu un enfant roi après la mystérieuse disparition de son père

Un dernier discours quelques jours avant de mourir

Le souverain danois prononce un discours en direct, le soir du 31 décembre depuis 1941. La tradition veut que le discours soit prononcé sans prompteur, à l’aide de fiches manuscrites uniquement. D’abord diffusé à la radio, pour la première fois durant le règne de Christian X, il sera aussi diffusé à la télévision dès 1958. Frédéric IX, puis Margrethe II, ont toujours respecté cette tradition. Le 31 décembre 1971, le roi Frédéric IX prononçait son dernier discours.

Après avoir lu son dernier discours de Nouvel An, Frédéric IX fixe la caméra. Il décèdera deux semaines jours plus tard (Photo : capture vidéo DR)

À l’occasion du dernier discours du roi Frédéric IX, diffusé il y a tout juste 50 ans à la télévision, la Cour royale danoise a partagé une cette archive sur ses réseaux sociaux. «Nous vivons une époque de bouleversements où des forces énormes se rencontrent. Les idéaux et les traditions sont mis à l’épreuve comme jamais auparavant. Des mots comme amour et fidélité, amitié et loyauté gagnent plus que jamais en importance», disait-il sans lever les yeux de ses notes.

Après avoir prédit que l’année 1972 serait une année de grands changements pour le Danemark, le roi a envoyé ses vœux «aux personnes âgées et solitaires, aux malades dans les foyers et dans les hôpitaux et à tous ceux qui sont touchés par le deuil.» Il conclut en prononçant la phrase habituelle : «God bevare Danemark», ce qui veut dire, «Que Dieu protège le Danemark». À ce moment-là, il enlève ses lunettes et fixe droit dans l’objectif de la caméra, renvoyant cette image forte et assurée que les Danois ont toujours eu de lui.

Une fois la phrase prononcée avec assurance, il baisse son regard, juste avant que l’image ne coupe. On ressent alors de la faiblesse. Une faiblesse qui n’était pas habituelle chez ce roi marin. Frédéric, tatoué sur tout le corps, était une véritable force de la nature.

Juste après son discours, le roi est tombé malade, présentant des symptômes grippaux. Le 3 janvier, Frédéric IX fait une crise cardiaque et est emmené à l’hôpital. Il n’en sortira jamais. Le roi Frédéric IX est mort le 14 janvier 1972. Le cruelle règle monarchique veut que ce soit dans le deuil que le successeur monte sur le trône. Les premiers jours du règne de la reine Margrethe II étaient donc dédiés à l’organisation des funérailles de son père.

La jeune Margrethe dans les bras de son papa en 1943 (Photo : Den Kongelige Fotografisamling, Kongernes Samling)

Lire aussi : Le centenaire de Frédéric IX de Danemark en tant que marin

Margrethe II a succédé au bien aimé Frédéric IX

Le roi Frédéric IX était monté sur le trône en 1947. En avril 1972, il aurait fêté son Jubilé d’argent. Frédéric a réussi à garder la monarchie populaire au Danemark. Il avait compris le besoin de renouveler la fonction royale en devenant un souverain proche du peuple, là où son père, Christian X, était encore un roi d’une autre époque.

Le roi Christian X avec ses fils dans la salle de gala du palais Christian VIII d’Amalienborg à Copenhague, en 1940. De gauche à droite : le prince héritier Frédéric (Frédéric IX), le roi Christian X et le prince Knud (Photo : Den Kongelige Fotografisamling, Kongernes Samling)

Pour Frédéric, régner signifiait servir et comprendre les besoins de la population. Contrairement à ses prédécesseurs, Frédéric s’est intéressé à la vie des Danois. Il a parcouru le pays de long en large, visitant toutes les contrées même reculées.

La reine Ingrid et le roi Frédéric IX avec leurs trois filles en 1954 (Photo : Fotocollectie Van de Poll Reportage/Wikimedia CC.0)

Il a également compris les enjeux et changements sociétaux. Le Danemark est réputé pour être un des pays les plus progressistes au monde. Frédéric a lui-même fait évoluer la monarchie en abolissant la loi salique, permettant à sa fille ainée, Margrethe, de lui succéder. Le roi Frédéric était un amateur d’art, une passion qu’il a transmise à Margrethe, véritable artiste multidisciplinaire. C’est principalement dans la musique que Frédéric excellait.

Le catafalque du roi Frédéric IX avant ses funérailles le 24 janvier (Photo : Den Kongelige Fotografisamling, Kongernes Samling)

Les funérailles du roi Frédéric IX ont eu lieu à la cathédrale de Roskilde le 24 janvier. La cathédrale de Roskilde sert de nécropole royale. Mais c’est à l’extérieur de la cathédrale qu’un petit mausolée moderne a été construit pour abriter sa tombe, puis celle de son épouse, la reine Ingrid, qui le rejoindra seulement en 2000.

Les tombes du roi Frédéric IX et de la reine Ingrid se trouvent dans un mausolée extérieur à côté de la cathédrale (Photo : Wikimedia Commons)

Le roi Frédéric IX a engendré de grands changements dans le système monarchique, permettant à la Couronne de rester toujours aussi populaire. Margrethe II a continué en ce sens et le futur est assuré par le prince héritier Frederik, qui est lui aussi très populaire avec son épouse Mary. La monarchie danoise est la plus ancienne monarchie au monde après celle du Japon et la plus ancienne d’Europe.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr