Albert de Monaco à Antibes dans le château des Grimaldi

Le prince Albert II de Monaco a pris pour habitude de régulièrement visiter les propriétés et châteaux répertoriés comme Sites historiques Grimaldi de Monaco. Plus d’une centaine de sites en France, à Monaco et en Italie ont une histoire commune avec la famille Grimaldi, celle-ci ayant possédés plusieurs fiefs au fil des siècles. Hier, lundi 26 octobre 2020, c’est à Antibes que le prince souverain Albert II s’est rendu.

(Photo : G. Luci / Palais Princier)

Lire aussi : Albert de Monaco sans masque à l’Oktoberfest : vidéo du prince qui fait tourner les serviettes

Le prince Albert de Monaco au château Grimaldi d’Antibes

Le prince Albert a été reçu dans la commune d’Antibes, dans le département des Alpes-Maritimes, afin d’effectuer une visite dans les Sites historiques Grimaldi. Le maire, Jean Leonetti lui a servi de guide. Moins de 40 km séparent Antibes de Monaco.

Le chef d’État monégasque et la maire d’Antibes nt dévoilé, face au Fort Carré, la plaque d’appartenance au réseau Sites Historiques Grimaldi de Monaco. Le château, appelé simplement château Grimaldi, abrite aujourd’hui le Musée Picasso.

(Photo : G. Luci / Palais Princier)

Lire aussi : Albert de Monaco en Normandie sur les traces de ses ancêtres d’Estouteville et Matignon à Valmont

Le château a été fondé « sur l’ancienne acropole de la ville grecque d’Antipolis, castrum romain, résidence des évêques au Moyen Âge, le château fut habité, de 1385 à 1608 par la famille Grimaldi qui lui donna son nom », explique l’office du tourisme. La ville d’Antibes a racheté le château en 1925. Picasso, qui vivait dans la région eut l’autorisation d’utiliser une partie du château comme atelier. À sa mort, la ville héritera de plusieurs œuvres qui se trouvaient dans l’atelier.

(Photo : G. Luci / Palais Princier)

Lire aussi : Le prince Albert de Monaco sur le traces des Grimaldi à San Remo

Dans le Musée Picasso, c’est le conservateur Jean-Louis Andral qui a servi de guide au prince Albert, découvrant la collection temporaire et la collection permanente. Outre les œuvres de Picasso, le musée garde précieusement des archives historiques, comme des parchemins médiévaux qui « évoquent la mise en possession du château et de la cité, à la fin du XIVe siècle, en faveur des Grimaldi », explique le Palais princier.

Sources : Office du tourisme, Sites historiques Grimaldi et Palais princier

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr