Albert de Monaco annonce le déconfinement le 4 mai et la distribution de masques : « Le défi qui nous attend est immense »

Hier, à 19 heures, le prince souverain de Monaco est apparu sur la chaine nationale afin de livrer sa deuxième allocution officielle en période de crise du coronavirus. Le 17 mars, le prince Albert avait prononcé sa première allocution, deux jours avant d’apprendre qu’il était lui-même atteint du coronavirus. Il avait alors évoqué l’une « des pires crises sanitaires de l’histoire » de la Principauté. Hier, le prince Albert a confirmé ses propos en parlant cette fois-ci de l’une « des pires crises sanitaires de l’histoire du monde ». Sa première allocution annonçait le début du confinement de Monaco, sa deuxième allocution a servi à annoncer le déconfinement.

Lire aussi : Discours du prince Albert de Monaco concernant l’épidémie de coronavirus, « l’une des pires crises sanitaires de l’histoire » de la Principauté

Deuxième allocution du prince Albert lors de la crise du coronavirus

Après avoir parlé des importantes restrictions de nos libertés que nous impose cette crise, le prince Albert a bien entendu remercié le personnel soignant, les bénévoles, la Croix-Rouge, les associations caritatives et tous ceux qui travaillent durant cette crise, dans des secteurs divers comme l’alimentation ou l’entretien des voiries.

« Je salue la diligence des élus du Conseil national, qui ont voté dans des délais très courts plusieurs lois, dont celle d’un budget rectificatif permettant la concrétisation de l’action de mon gouvernement », a déclaré le prince souverain. Albert de Monaco fait ici notamment référence à la décision de diminuer sa dotation de 40% pour alléger le budget de l’État. Les remerciements envers le Conseil nation, qui est le parlement monégasque, vient ici atténuer les critiques que le prince Albert avait faites à l’encontre de l’institution, juste après sa sortie de quarantaine.

Deuxième allocution du prince Albert annonçant le déconfinement (Image : capture Facebook/palaismonaco)

Lire aussi : Albert de Monaco en colère contre le parlement en découvrant les propos tenus pendant sa quarantaine

« Cette discipline collective a permis de contenir la propagation de cette épidémie sur notre territoire », a expliqué le prince Albert, après avoir remercié chaque citoyen et résident d’avoir respecté les mesures strictes de confinement imposées depuis 6 semaines dans la Principauté. Le prince Albert a malheureusement rappelé que 4 personnes étaient mortes sur le territoire, dont un résident.

Le prince Albert a annoncé le déconfinement dans son allocution du 27 avril

Le but de cette deuxième allocution était bien entendu l’annonce de la levée du confinement, qui est fixée à la date du lundi 4 mai à 6 heures. « Nous allons devoir apprendre à vivre avec ce virus, car il n’y a encore ni remède éprouvé ni vaccin. Le retour à une d’avant le covid-19 sera long, éprouvant difficile », prévient le souverain monégasque. Là aussi, pour cette période de confinement, il faudra procéder par étape et le prince Albert a rappelé qu’il attendait de chacun d’agir avec prudence et en respectant chacune des nouvelles règles qui sera exigée. Le prince a annoncé que son gouvernement présentera un plan en 3 étapes. Il a déjà fait savoir que le port du masque dans l’espace public était fortement recommandé. Des masques sont et seront distribués à l’ensemble des résidents de la Principauté.

« Le défi qui nous attend est immense. Il nous faudra du temps, de la patience et de la rigueur. Nous surmonterons ensemble cette épreuve, qui nous rendra, j’en suis certain, plus forts encore. Restons unis, confiants et plus que jamais solidaires. Forti ünseme. Viva Múnegu », a conclu le prince Albert.

Lire aussi : Le Palais princier de Monaco illuminé en bleu en soutien au personnel médical

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.