Le baptême de Lilibet Diana n’aura pas lieu en Angleterre

Il est de moins en moins probable que la fille du prince Harry soit baptisée au Royaume-Uni. Pour plusieurs raisons, Lilibet Diana Mountbatten-Windsor ne devrait pas faire son entrée dans l’Église d’Angleterre de si tôt. Une source proche de la famille royale confirme que le duc et la duchesse de Sussex n’envisagent pas pour le moment de baptiser leur fille à Londres.

Lire aussi : Première sortie de Meghan et Harry depuis la naissance de Lilibet : Recueillement sur le site du World Trade Center

Il est «hautement improbable» que le duc et la duchesse de Sussex rentrent en Angleterre pour baptiser Lilibet

On ne sait pas quand Lilibet Diana Mountbatten-Windsor verra l’Angleterre. Née dans un hôpital de Santa Barbara, en Californie, en juin 2021, la fille du prince Harry et de Meghan Markle ne sera probablement pas baptisée au sein de l’Église d’Angleterre. Elle pourrait même ne pas être baptisée de si tôt. D’autres experts disent qu’elle est au contraire, peut-être déjà baptisée aux États-Unis. Le duc et la duchesse de Sussex n’ont même jamais rendu publique une photo de leur fille depuis sa naissance et ils ne communiquent aucune information à son sujet.

Lilibet Diana Mountbatten-Windsor ne sera probablement pas baptisée au Royaume-Uni. Photo du duc et de la duchesse de Sussex lors de leur dernière apparition publique à New York le mois dernier (Photo : Sonia Moskowitz Gordon/Zuma Press Wire/ABACAPRESS.COM)

Les tensions qui existent dorénavant entre les Sussex et les Windsor rendent la venue à Londres du prince Harry et de sa famille de plus en plus compliquée. On imagine difficilement que tout le monde puisse se retrouver dans une ambiance chaleureuse et familiale pour le baptême de Lilibet Diana, surnommée Lili. Prénommée en hommage à son arrière-grand-mère (Lilibet est le surnom d’Elizabeth II), elle aurait pourtant pu être baptisée dans la chapelle privée du Windsor, comme ce fut le cas pour son frère Archie, en juillet 2019.

The Telegraph confirme le 11 octobre que le baptême de Lilibet n’a quasiment aucune chance d’être célébré en Angleterre. «Il n’y aura pas de baptême au Royaume-Uni. Cela ne se produira pas», a affirmé une source au Palais. Une autre source elle aussi indiqué qu’un baptême auprès de la famille royale était «hautement improbable». L’information est sortie en même temps que la confirmation par le porte-parole des Sussex, que le prince Harry et Meghan ne se rendraient pas à Londres pour assister à la fête organisée au palais de Kensington pour remercier les donateurs qui ont permis la création de la statue de Diana, récemment dévoilée en présence du prince Harry.

Le baptême de Lilibet n’a aucune incidence sur son statut

Il est probable que Lilibet soit (ou a déjà été) baptisée dans une paroisse de l’Église épiscopalienne des États-Unis. Il s’agit de la confession d’origine de Meghan Markle. L’Église est membre de la Communion anglicane. Lilibet pourra toujours se revendiquer être membre de l’Église d’Angleterre quand elle souhaitera. Aucune conversion ni baptême ne sont demandés dans son cas. Il suffit de rejoindre une congrégation de l’Église d’Angleterre pour être considéré comme membre si on est déjà baptisé dans une confession compatible.

Bien qu’aucune conversion ne soit demandée, Meghan Markle avait fait le souhait personnel d’être baptisée dans la religion de son époux, lors d’une cérémonie de baptême privée organisée dans la chapelle royale du palais St James, en 2018. L’archévêque de Canterbury avait dirigé l’office avant le mariage du couple.

Photo prise lors de la présentation d’Archie à Elizabeth II et au prince Philip, en 2019 (Photo : Chris Allerton/copyright SussexRoyal/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Rappelons qu’il n’est nullement obligatoire d’être baptisé au sein de l’Église d’Angleterre pour figurer dans l’ordre de succession au trône britannique. Les deux seules conditions pour figurer dans l’ordre (depuis la réforme de la loi en 2013) sont le consentement du mariage par le souverain pour les six premiers dans l’ordre de succession et l’interdiction d’être ou de se convertir au catholicisme. Lilibet Diana est actuellement 8e dans l’ordre de succession.

La foi de Meghan Markle avait déjà été questionnée par le passé et sa conversion avait mis fin à toute spéculation. Baptisée au sein de l’Église épiscopalienne, elle avait ensuite été éduquée dans une école catholique. En 2011, elle s’est mariée civilement au producteur Trevor Engelson de confession juive. Avant son mariage en 2018, elle a été baptisée par l’archevêque de Canterbury, le même qui aurait procédé à une bénédiction privée de Meghan et Harry, la veille de leur mariage officiel à Windsor. Le baptême d’Archie avait lui aussi engendré des critiques, le couple ayant décidé de ne pas le rendre public. Les noms des parrains et marraines n’ont même jamais été révélés.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr