La carte de Noël du comte de Paris et ses vœux : «Il est temps de nous réveiller»

Le prince Jean d’Orléans a partagé sa carte de vœux, le jour du réveillon de Noël. Sur cette carte familiale, le prétendant orléaniste au trône de France, pose avec son épouse, leurs enfants, sa mère et sa sœur. Pour accompagner sa carte de vœux, le comte de Paris a également envoyé son discours de fin d’année.

Lire aussi : Le comte de Paris veut récupérer un château du domaine de Chantilly

La photo de Noël 2021 de la famille du comte de Paris

Ce 24 décembre 2021, le comte de Paris a partagé sa photo de Noël avec ses partisans. Le prince Jean et la princesse Philomena posent dans la nature avec leurs cinq enfants : le prince Gaston, la princesse Antoinette, la princesse Louise-Marguerite, le prince Joseph et la princesse Jacinthe. La princesse Blanche affiche son plus beau sourire et tient la main de sa mère, la duchesse de Montpensier. Les enfants du comte de Paris portent des combinaisons de jardinage.

Le comte de Paris a également partagé son discours de fin d’année, l’occasion de faire le bilan d’une année supplémentaire de pandémie et de partager ses souhaits pour l’année à venir. Le prince Jean a débuté son message en se souvenant avec émotion du débarquement de Normandie et des combattants qui ont permis à la France de rester un pays libre. «Ils s’inscrivaient dans la longue lignée des hommes et des femmes qui ont permis à notre pays de garder son âme», explique le descendant des rois de France.

Le comte de Paris déplore ensuite la privation de cette liberté, dans le contexte actuel de la crise sanitaire, du pass sanitaire et de la vaccination obligatoire. «On le voit bien, nous sommes de plus en plus sujet à la contrainte, quel que soit le prétexte, au mépris de nos libertés individuelles et collectives, pourtant garanties par notre constitution. Comment pouvons-nous, Français, avancer en oubliant ce principe inscrit partout sur nos frontons ? Où sont passés nos héros défenseurs de la liberté et de la vie, du droit et de la justice ?», s’interroge le comte de Paris.

Lire aussi : Photos de Noël de la famille royale belge à la répétition du concert de Noël 2021 dans la Salle du Trône

Le prince Jean d’Orléans pointe certaines idéologie «relayées par les oligarchies en vue», parmi lesquelles il cite l’antispécisme, le genre ou l’écriture inclusive. «Elles ont en commun de diriger leurs premiers coups vers la liberté des consciences, avec une violence verbale, psychologique et physique à laquelle nous nous sommes malheureusement habitués.»

«Il est temps de nous réveiller. Nous devons défendre les intérêts de notre pays pour le bien de ceux qui y vivent», s’insurge le chef de la famille royale. «Il faut pour cela nous appuyer d’abord sur une vision de l’homme comme « être doué de raison ». Encore faut-il que cette raison ne soit pas folle», écrit le comte de Paris, citant également Alexandre Soljenitsyne.

«Il est nécessaire de promouvoir une vraie justice quae suum cuique distribuit, qui rende à chacun son dû, que la personne ait agit pour le bien ou qu’elle ait commis un acte répréhensible. Le contraire du concept actuel de justice sociale qui ne cherche en fait qu’à promouvoir la satisfaction des désirs d’individus ou de groupes particuliers à un moment donné.»

«Nous devons résister à cette lame de fond qui brise la pensée», exhorte le comte de Paris. «Il nous faut chercher, en conscience, dans l’homme et dans la société ce qui enrichit, ce qui unit, avec équilibre et responsabilité. Il faut « voir pour agir » avec une solidarité particulière envers les plus humbles, en recherchant la charité dans la vérité sans occulter les difficultés».

En cette période de Noël, le comte de Paris parle de l’élévation spirituelle indispensable, «loin de la société déstructurée et liquide qui nous est proposée». Il termine : «À l’approche de Noël, le chrétien que je suis, avec ses imperfections mais aussi son espérance, dépose la France et les Français aux pieds de la Sainte-Famille réunie dans la crèche pour qu’avec grandeur d’âme nous continuions à forger notre destin dans cette liberté chèrement acquise. C’est le vœu que je forme, car la vérité rend libre de voir et de faire le bien.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr