Le co-prince Emmanuel Macron prend des nouvelles d’Andorre à l’Élysée après la crise sanitaire

Le co-prince Emmanuel Macron a reçu au palais de l’Élysée les responsables de la principauté d’Andorre afin de faire le point sur la gestion de la crise sanitaire dans le pays. Il s’agissait pour le président français de sa deuxième réunion institutionnelle organisée à Paris, en tant que chef d’État de la Principauté, depuis le début de son mandat.

Lire aussi : Boris 1e, le mystérieux roi d’Andorre venu de Russie

Le co-prince français accueille les représentants andorrans à l’Élysée

Après l’audience accordée à Justin Bieber, qui a fait son effet sur les réseaux sociaux, le président français a tenu une autre réunion peu habituelle et pourtant très importante. Le chef du gouvernement andorran, Xavier Espot, et la curatrice générale, Roser Suñé, ont rencontré ce 21 juin 2021 le co-prince Emmanuel Macron à l’Élysée.

Le co-prince d’Andorre Emmanuel Macron reçoit à l’Élysée le chef de son gouvernement andorran (Photo :  J.E.E/Pool/ABACAPRESS.COM)

Le chef d’État andorran, qui partage cette prérogative avec l’évêque d’Urgell, a d’abord pris des nouvelles de la Principauté en tant de crise sanitaire. Le chef du gouvernement a parlé de l’évolution rassurante des données épidémiologiques en Principauté et de l’état de la campagne de vaccination. «Environ 58% de la population vaccinable a déjà reçu au moins une dose du vaccin», rapporte Diari d’Andorra

Les représentants andorrans ont d’ailleurs remercié la France pour son aide. La France a notamment envoyé 18 000 vaccins et a participé à l’aide pour mettre en place dans le pays le certificat covid homologué par l’Europe. D’autres discussions institutionnelles ont eu lieu. Il y a notamment eu des négociations pour parvenir à un accord d’association avec l’Union européenne. Les responsables andorrans voulaient s’assurer d’aller dans la même direction que la France, alors que le pays assurera la présidence du Conseil de l’UE, au premier semestre 2022.

Après leur réunion avec le coprince Emmanuel Macron, le chef du gouvernement andorran Xavier Espot, et la curatrice générale, ont tenu une conférence de presse à l’extérieur de l’Élysée pour faire état de cette réunion institutionnelle (Photo :  J.E.E/Pool/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le corset à plumes d’autruche de la reine Letizia au dîner d’État à Andorre

Emmanuel Macron assure sa fonction de chef d’État de la principauté d’Andorre

«Le raccordement routier, l’éducation ou la collaboration pour avancer vers la transition énergétique ont été d’autres sujets abordés lors de la réunion», précise le journal local. Ce mardi, la délégation andorrane prolonge son séjour à Paris et rencontrera le Premier ministre français, Jean Castex, la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, et la secrétaire général de la Francophonie, Louise Mushikiwabo.

De part l’héritage historique des comtes de Foix, qui se partageaient depuis 1278 la souveraineté de la vallée andorrane avec les évêques d’Urgell, en Catalogne, c’est aujourd’hui le président français qui a hérité du titre de co-prince d’Andorre. Au fil des siècles, la souveraineté des comtes de Poix est passée au rois de Navarre lorsque ceux-ci ont absorbé le comté. En 1859, le roi Henri III de Navarre deviendra Henri IV de France et c’est ainsi que le souverain français deviendra aussi le cosuzerain de la Principauté. Malgré les changements de régime en France, le chef d’État français continue à être en parallèle chef d’état d’Andorre.

Andorre, 77 000 habitants, est l’une des douze monarchies en Europe. Comme le Vatican, Andorre n’est pas une monarchie héréditaire mais élective. Dans la Principauté, qui reconnait donc les titres de noblesse, les deux souverains portent le titre de co-prince d’Andorre. Comme tous les titres de noblesse, celui de co-prince s’accompagne d’armoiries. Le co-prince Emmanuel Macron est le premier président français à avoir un portrait officiel en tant que chef d’État andorran, différent de son portrait en tant que président français. Sur ce portrait, il porte autour du cou le collier du co-prince qui comprend la représentation des ses armoiries.

Emmanuel Macron est le premier président français à avoir deux portraits différents (Photos : Soazig de la Moissonière)

Bien que le co-prince ait toujours besoin d’un contreseing ministériel, ses pouvoirs sont relativement importants, pouvant notamment nommer des hauts fonctionnaires comme des juges, former le gouvernement, demander un référendum ou signer le décret de dissolution du Conseil général (équivalent du parlement). Emmanuel Macron a déjà été reçu en tant que co-prince en Andorre en 2019, où il était acclamé par des «Vive le Prince !». Tous les présidents français n’ont pas visité le pays et certains n’ont montré aucun intérêt à assumer leur rôle de chef d’État andorran.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr