Décès du 13e duc de Brissac à 92 ans

Le 13e duc de Brissac est décédé ce 6 avril 2021. Eugène-François de Cossé s’est éteint paisiblement à 92 ans. L’ancien président du Jockey Club de Paris avait déjà confié à son fils aîné, Charles-André, la gestion du château de Brissac, dans le Maine-et-Loire, depuis 1998.

Le château de Brissac appartenant à la famille de Cossé (Photo : Wikimedia Commons)

Lire aussi : Le père du prince héréditaire de Bentheim-Steinfurt est décédé

François de Cossé-Brissac est décédé

Le quotidien Ouest France fait part de l’avis de décès du XIIIe duc de Brissac, Eugène-François de Cossé, « parti à la fin du week-end pascal », le 6 avril 2021, dans son manoir de La Roche à Charcé-Saint-Ellier. Le duc de Brissac est décédé « très apaisé », entouré des siens.

François de Cossé, né le 19 février 1929 au Creusot, est le fils de Pierre de Cossé et de Marie-Zélie Schneider, fille de l’industriel Eugène Schneider. Sa famille restera très active dans les industries du côté maternel. Eugène-François a deux sœurs, dont l’ainée, Marie-Pierre, fut l’épouse de Maurice Herzog.

François de Cossé et son fils, Charles-André (Photo : Famille Cossé)

Lire aussi : Décès du marquis de Bute : un Stuart champion d’automobile

En 1958, François de Cossé avait épousé Jacqueline de Contades, avec qui il a eu cinq enfants : Agnès, Charles-André, Angélique, Maire-Antoinette et Pierre-Emmanuel. Son fils ainé, Charles-André a repris la gestion du château familial de Brissac, en 1998 avec son épouse, Larissa, issue de la noble famille hongroise Széchényi de Sárvár-Felsövidek.

Le duc de Brissac a été président du Jockey Club de Paris de 1997 à 2014. Il était également grand-maître de l’Ordre militaire et hospitalier de Saint-Lazare jusqu’en 2004. Il en était grand-maître émérite depuis 2006.

Lire aussi : Le duc de Wellington et prince de Waterloo va marier son fils cadet

Charles-André devient le XIVe duc de Brissac

« Le château de Brissac est un géant de sept étages dont le grand pavillon domine la douce campagne angevine du haut de ses 48 mètres de hauteur. Cet enchevêtrement d’un corps de logis Renaissance et de tours médiévales – « château neuf à demi-construit dans un château vieux à demi-détruit » – constitue un vaste ensemble de 204 pièces sur une surface de 8 000 mètres carrés », écrivait Stéphane Bern dans les colonnes du Figaro en 2008.

YouTube video

Charles-André, jusqu’ici marquis de Brissac, est apparu à plusieurs reprises dans des reportages diffusés sur TF1, dans lesquels il partageait son quotidien au château. La première pierre du château a été posée en 1455 pour Pierre de Brézé, grand sénéchal de Normandie, à l’emplacement d’un précédent château construit au 11e siècle par Foulques Nerra, comte d’Anjou. Le fils de Pierre de Brézé, Jacques, comte de Maulévrier se retrouvera ruiné après avoir tué Charlotte, la fille de Charles VII à laquelle il était promis mais qui se révèlera infidèle. Contraint à rembourser son crime, il devra vendre son château. C’est René de Cossé, gouverneur de l’Anjou, qui l’achètera en 1502.

Le titre de duc de Brissac a été créé en 1611 par Louis III pour Charles de Cossé, maréchal de France et Grand Fauconnier de France. Avant l’élévation au rang de duc, Brissac était une seigneurie appartenant aux seigneurs de Brissac depuis l’acquisition du château par René de Cossé.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr